image
image
image

Votre IP : 3.236.83.14
Dernier ajout : 16 juin
Visiteurs connectés : 10

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Trucs et astuces > Manoeuvres du bateau (brèves) > Mouiller arrière au quai, solo, guindeau en panne

Rubrique : Manoeuvres du bateau (brèves)

__________________________________________________________________________________________________________________

Mouiller arrière au quai, solo, guindeau en panneVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Avril 2023, (màj Avril 2023) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Mouiller arrière au quai, solo, guindeau en panne

Il existe une solution de dépannage efficace, surtout dans les cas d’un amarrage à quai par la poupe. Limitée cependant à un poids d’ancre tolérable avec la facilité de mise en œuvre : 12 à 15 kg, ce qui exclut les bateaux de plus de 35 pieds, sauf utilisation d’une ancre légère en aluminium de type Fortress.

Prérequis :

  • poids de l’ancre : elle doit rester manoeuvrable solo, à genoux, à l’étrave
  • balcon d’étrave ou delphinière tolérant la suspension du système
  • Ligne de mouillage mixte : pour éviter que toute la ligne de mouillage file trop vite à l’eau
  • Etalingure bien fixée dans la baille de mouillage : si vous allez jusqu’au bout de la ligne, c’est l’étalingure qui encaissera le choc.
  • Mousqueton piston à œil fixe, de bonne taille

Système :

  • Installer sous le balcon ou la delphinière un petit bout résistant et très court (10 cm)
    • Il peut être fixé au balcon de façon permanente
    • à l’autre extrémité, il portera le mousqueton à piston, par son œil fixe
  • depuis le piston, un bout léger (4/6 mm suffisent) courant jusqu’au cockpit
  • sur le diamant de l’ancre, un petit bout léger, mais résistant, en boucle qui permettra l’accrochage au mousqueton

Procédure

  • Préparation du mouillage
    • Sortir l’ancre
    • dégager la chaine du barbotin, si l’on ne peut pas le désembrayer.
    • Installer l’ancre sous le mousqueton à piston
    • allonger le bout de commande jusqu’au cockpit
  • Manœuvre
    • Depuis le cockpit, tout est prêt (vous êtes solo) : défenses à poste, deux amarres pour le quai lovées et fixées à l’arrière
    • Après avoir pré repéré la hauteur et la qualité des fonds, vous entamez la marche arrière en conservant une bonne vitesse pour rester manœuvrant
    • A la bonne distance, vous tirez sur le bout qui ouvrira le piston du mousqueton
    • L’ancre et sa chaîne libérés filent l‘eau, très vite, en chaîne folle. C’est pourquoi il faut conserver de la vitesse, et privilégier une ligne de mouillage mixte, pour éviter de trop ralentir le bateau en tirant sur sa chaîne
    • Au quai, le plus rapidement possible, passer les deux aussières à poste, et une fois fixées et réglées, barre dans l’axe, rester en avant lente pour stabiliser et écarter le bateau du quai
    • Vous pouvez alors tranquillement aller régler le mouillage à l’étrave !!!

NB : si en équipage, ce type de manœuvre peut se faire en venant étrave au quai et en mouillant par la poupe, solo cela pose le problème du temps de déplacement vers l’avant en abandonnant le poste de commande du cockpit.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

1 Message

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales