image
image
image

Votre IP : 54.167.15.6
Dernier ajout : 13 décembre
Visiteurs connectés : 24

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Batteries > Batteries et winch électrique

Rubrique : Batteries

__________________________________________________________________________________________________________________

Batteries et winch électriqueVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 11 septembre, (màj 11 septembre) par : Shrubb   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour à tous,
Je vais acquérir prochainement un catamaran que je souhaite équiper d’un winch électrique.
Le parc batteries servitudes se compose de 4 AGM 160Ah qui ont 1 an, donc je ne souhaite pas le modifier, même si c’est un peu juste (j’en aurais bien mis une de plus mais c’est trop tard).
Il y a également une batterie moteur pour chaque moteur, à ma connaissance des AGM aussi, capacité inconnue.
Le winch électrique a une puissance de 700W.
J’ai lu pas mal de fils traitant de cette problématique pour un guindeau, voire un propulseur d’étrave, mais là c’est différent car le winch électrique peut être utilisé moteur éteint (encore que...).
Le winch peut être appelé à tourner au maximum 1 à 2 minutes, donc induire un courant de décharge de 60A environ sur une courte durée. Sur 2 minutes, sauf erreur, il y aurait consommation de 2 Ah.
Ma question est : sur quelle batterie brancher ce winch électrique ?

  • sur les servitudes
  • sur une des batteries moteurs
  • sur une batterie supplémentaire dédiée, avec le problème de sa recharge, coupleur-répartiteur, etc.

Bien sûr je peux éviter de faire tourner le winch sans moteur en marche, dans ce cas c’est un peu indifférent, mais sous voiles pour une prise de ris ou un simple réglage d’écoute quand ça tire fort, c’est un confort (et une sécurité) de juste appuyer sur le bouton...

Merci de vos lumières !

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

13 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 13 septembre 15:16, par ernestpt écrire     UP  image

    En tout cas, surtout pas une batterie moteur, qui est là pour démarrer le moteur. Elles doivent donc être préservées pour cet usage, sous peine de ne plus avoir de puissance disponible pour démarrer le moteur concerné au moment attendu.

    Répondre à ce message

    • 13 septembre 17:57, par Shrubb écrire     UP     Ce message répond à ...

      Bien d’accord, mais j’ai quand même mis cette solution dans ma liste car je l’ai vue conseillée pour un guindeau, qui ne tourne en principe que moteur allumé. Histoire d’avoir toutes les hypothèses, mais bien sûr j’ai ma petite idée... !

      Répondre à ce message

      • 13 septembre 20:53, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Je confirme pour le guindeau sur la batterie moteur. Peu de risque, on travaille toujours avec le moteur en action, donc la conso du guindeau se déduit de la production de l’alternateur.
        De même pour le propulseur d’étrave qui ne travaille lui aussi que moteur et alternateur actifs. En fait c’est une question de bon sens, on n’insiste pas sur le propulseur, dans mon cas pas plus de 15 secondes, ce qui est suffisant pour mettre le bateau dans l’axe souhaité, après c’est une question de vitesse en culant, et de savoir doser le pas de l’hélice... Mais avec l’expérience (somme de toutes mes erreurs) ça vient naturellement.
        Pour des winches gérant les écoutes, le problème est différent, puisqu’on est est normalement sous voile... là, vaut mieux être branché sur les batteries de service... Enfin, AMHA...

        Répondre à ce message

  • 14 septembre 10:54, par Shrubb écrire     UP

    On est d’accord. Je vais formuler ma question autrement, pour aller à l’essentiel.
    Pour un winch électrique, vu mon installation (ci-dessus), est-il raisonnable de l’alimenter par le parc servitude, ou indispensable de lui allouer une batterie supplémentaire dédiée ? Il est évident que c’est plus simple d’utiliser le parc servitude vu la faible consommation prévisible, d’autant qu’il sera rechargé par des panneaux solaires.
    Mais un montage avec batterie supplémentaire, cela existe, je l’ai même eu sur un précédent bateau pour guindeau et propulseur d’étrave. Donc est-ce une hérésie de ne pas en avoir ?
    Merci de vos avis.

    Répondre à ce message

    • 14 septembre 11:15, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      La batterie supplémentaire pour guindeau et propulseur d’étrave est en général placée à l’avant, près des consommateurs, pour éviter la chute de tension dans les câbles et permettre d’utiliser des câbles plus fins.

      La manivelle de winch sera utilisée dans le cockpit, donc à faible distance des batteries et une batterie supplémentaire ne s’impose pas. A vouloir en avoir une, il vaudrait mieux augmenter la capacité du parc servitude.

      Répondre à ce message

  • 15 septembre 11:17, par aikibu écrire     UP  image

    Puisque l’on parle decharge de batteries.....
    Comment peut on se faire une idée de la decharge en % d’une batterie qui est en fonctionnement.. ?
    Je m’explique, quand on tire sur une batterie la tension chute.....et à combien de volts affichés sur le BMV peut on descendre pour estimer que la batterie est dechargée à, par exemple 80%....ou cela importe t il peu, suffirait de lire sur ce meme BMV le % de decharge, et quand c’est un winch electrique ou une manivelle du meme nom, ça va tres vite
    Faut il se faire un bareme en fonction de son parc, puisque la tension affichée remonte apres cessation de la decharge..
    Je ne sais si je me fais bien comprendre, mais il me semble que nous devrions tous avoir ce probleme, existentiel pour nos cheres petites choses....

    Répondre à ce message

    • 15 septembre 13:24, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      se faire une idée de la decharge en % d’une batterie qui est en fonctionnement

      Pour en rajouter une couche ...
      Pour ce %age le plus commode est de s’en remettre au contrôleur de batterie mais :

      • le plus utile est le nombre d’A consommé/tiré, qui apparait dans le menu défilant du BMV (et du expert pro j’imagine), sachant qu’un propriétaire de baterie connait bien la capacité commerciale (par ex 3 x 115 Ah) et la capacité utilisable (en général 50-60% voir 70 % de la capacité commerciale), ça permet de trembler/paniquer avant qu’il ne soit trop tard
      • est aussi digne d’intérêt la tension à laquelle tombe les batteries pendant une utilisation importante (par ex I10 ou pire) est importante car si cette tension devient trop basse (11 V par ex.) elle devient inutilisable pour le reste des instruments électroniques. Avec des batteries neuves et en bon état une valeur trop basse est la marque d’un parc sous dimensionné : il aurai fallu ajouter des batteries lors de l’installation du winch ; et avec des batteries usagées ça peut être la marque ... d’une usure des batteries : des 3 x 115 Ah ne sont plus en fait que des 3 x 50 Ah et le I10 tolérable qui était 34,5A est maintenant 15 A, alors un winch de 500 W (40 A) se met à ramer franchement et la tension des batteries s’écroulent.
      • Accessoirement il faudrait tenir compte du cold cranking amperage (CCA) qui n’est normalement pertinent qu’à basse température (vers 0 °C), et qui est un paramètre à prendre en compte lors de l’achat d’une batterie utilisée en démarrage (c’est un peu le cas avec un whinch), il doit être suffisament élévé pour les besoins du winch.

      Répondre à ce message

  • 15 septembre 12:32, par Négofol écrire     UP Animateur

    Une remarque : un consommateur de ce type, dont la consommation peut dépasser 100 A crête, demande un circuit d’alimentation soigné, notamment au niveau du choix des prises éventuelles et de la protection pour minimiser les pertes. Le gain apporté par des câbles largement dimensionnés est sensible...

    Le problème de la protection est abordé ici :
    http://www.plaisance-pratique.com/c...

    Répondre à ce message

  • 15 septembre 22:49, par Shrubb écrire     UP

    Une fois le winch monté, je ferai en effet ces tests avec mesure sur l’ExpertPro installé sur le bateau : tension et ampères en décharge lors du fonctionnement. Je devrais pouvoir ainsi vérifier l’adéquation du parc batteries à cet usage. Si c’est limite, je peux toujours m’en tenir à un fonctionnement uniquement moteur en marche, comme je le faisais sur mon précédent bateau par excès de précaution. Mais je pense qu’à 60 A on est à moins de C/10 pour 640 Ah si on garde un peu de marge (même si ça monte plus en crête) et pour quelques secondes de temps en temps ça devrait le faire.
    Quant au câblage et au dimensionnement des accessoires d’alimentation, c’est un kit Harken en qui j’ai a priori confiance, ce qui n’exclut pas de vérifier.
    Je reviendrai donner les résultats, rendez-vous dans 2 mois !

    Répondre à ce message

  • 16 septembre 19:25, par aikibu écrire     UP  image

    Donc, si je comprends bien ce que parler veut dire....
    La tension importe peu, du moins jusqu’aux 11v qui metraient en sous charge les instruments divers...mais
    Faire tres attention aux Ah debitées, sur le BMV ....apres c’est à chacun de voir s’il decide de decharger à 50% ou 80% ce qui semble preferable pour la tenue dans le temps des batteries en question. D’ailleurs ne serait il pas plus logique de parler de debit de 20% quand on veut garder sa batterie à 80% de charge.
    Pour le BMV, je viens d’installer le modele 702 , mais j’ai des deboires, dont je vous parlerai peut etre plus tard, apres avoir, avec un copain, verifié l’installation, le cablage, l’initialisation, etc
    Aparté, l’engin, BMV 702, coute env 45€ avec shunt et cablages, chez « fangpusun », copie conforme du victron, à un point où on peut se demander qui copie l’autre ou qui est le fabricant....le reste n’etant qu’une affaire d’etiquette...
    Mais peut etre que mes deboires viennent de là.....Allez savoir.. ?

    Répondre à ce message

    • 16 septembre 22:57, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      C’est bien le sens de mon propos : la tension, lorsqu’elle s’écroule sous la consommation, n’a d’importance que si elle descend au point de n’être plus utilisable par les instruments (frigo, électronique, VHF, ...). L’intensité (en A) ou l’intensité totale consommée pendant une durée (en Ah) est a prendre en compte pour dimensionner un parc de batterie : la capacité de cette dernière (en Ah) doit permettre de supporter les consommateurs, entre deux recharges, sans que la tension de devienne inutilement basse. Donc concernant l’intensité c’est plutot l’intensité totale consommée (en Ah) qui est notre premier soucis ... tant qu’à aucun moment on ne tire plus que I10, I5, I1 ... (dépend de notre choix, critère à étudier et comprendre, un courant très fort influe très/trop vite sur la tension, un courant très faible est possible en surdimensionnant le parc au prix d’un poids et d’un prix accru))

      dit autrement, ce qui importe c’est l’énergie fournie (U x I) ... si elle est utilisable (U > 11 Volt par ex.)

      Répondre à ce message

    • 16 septembre 23:10, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      D’ailleurs ne serait il pas plus logique de parler de debit de 20% quand on veut garder sa batterie à 80% de charge.

      Non ... et oui.
      Selon la techno retenue (OLA, VRLA, AGM, LiPo, etc.) une batterie est normalement déchargeable à 50 % voir jusqu’à 80% (OLA de manière fugitive, AGM)et même 99% (LiPo)
      Ensuite, étant donné une techno, une décharge moins profonde entre deux charge complète augment la durée de vie de la batterie et surtout augmente la quantité d’électron (exprimée en Coulomb) que la batterie peut restituer au cours de sa vie (== jusqu’à ce qu’on la déclare morte car elle ne rempli plus le cahier des charges qu’on s’était fixé). Et ça c’est un choix d’utilisateur, qui du coup parlera de 20% ou de 50% ou de 80% (comme toi) là ou le vendeur parlera de 100%

      A titre d’exemple (les valeurs sont inventées mais pas trop irréalistes), une OLA à plaque épaisse de 100 Ah peut subir 2000 cycles de décharges à 50% (donc 50 Ah x 2000 = 100 000 Ah) et 1200 cycles à 80 % (donc 80 Ah x 1200 = 96 000 Ah), étant entendu qu’on ne l’utilise que calinement (ne stocke jamais la batterie déchargée, plutot à 20 °C qu’à 30 °C, etc.)

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales