image
image
image

Votre IP : 34.204.169.76
Dernier ajout : 18 août
Visiteurs connectés : 16

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Les moteurs -forum- > réparation > Silent blocs

Rubrique : réparation

__________________________________________________________________________________________________________________

Silent blocsVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Septembre 2012, (màj Septembre 2012) par : GIB  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour,

Je souhaite changer ou réparer les silents blos de mon moteur, Perkins 4236 et je me demande où je pourrais trouver quelque chose qui ressemble à une photo que j’aimerais inclure ici, mais comment ?
Merci de vos réponses et conseils
Gib

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

29 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 29 septembre 2012 11:22, par Pil-Poil écrire     UP

    En répondant au message il y a une boite de saisie pour ajouter une image au message.

    Les silenblocs ne se changent pas en comparant la forme (bien que la forme soit importante pour faciliter le changement), mais en choisissant le modèle qui est prévu pour ce moteur 4236, car les bonnes raideurs latérale, longitudinale et verticale sont vitales pour le bon fonctionnement du moteur et de sa ligne d’hélice... :-/

    Si les raideurs sont incorrectes, on risque de voir l’arbre battre ou le moteur se déplacer sous l’effet de la poussée.

    Les pièces d’origine sont vendues par Secodi : http://moteur.com/2634c202-p-350.ht...

    Mais en général on trouve les mêmes dans le commerce classique bien moins cher !

    Répondre à ce message

    • 29 septembre 2012 12:14, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

      J’ai un Perkins également (le M50 de la série 500).

      La bonne stratégie est de se procurer chez Secodi la notice technique d’atelier du moteur (cela permet des réparations plus faciles) et les références de la pièce détachée recherchée. Ensuite on l’achète chez eux ou ailleurs. Le silent bloc à 200€ semble d’un prix à peu près normal actuellement.

      En exemple, la fixation moteur avec ses références pour le M50.

      GIF

      Répondre à ce message

  • 29 septembre 2012 12:10, par GIB écrire     UP  image

    ok j’ai vu, voilà l’image.

    PNG

    Répondre à ce message

    • 29 septembre 2012 12:15, par GIB écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      j’ai un peu merdé, je continue mon message. Sécodi m’a répondu qu’il n’avait pas ce genre silent bloc.
      Et trouver qqchose de similaire parait difficile car entre-axe et hauteur mini et maxi...
      D’autre part, faut-il des caractéristiques différentes devant et derrière, puisqu’il y un inverseur Paragon dont le poids n’est pas négligeable.
      amicalement
      Gib

      Répondre à ce message

    • 29 septembre 2012 12:34, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

      Je connais ce type de silentbloc un peu particulier, j’en avais sur mon ancien moteur Ford d’un poids comparable au 4236.

      En soulevant le moteur pour sortir l’arbre d’hélice aux Canaries, je m’étais aperçu qu’ils étaient tous cassés ! J’avais trouvé exactement les mêmes chez Vetus en Hollande, où d’ailleurs le bateau a été construit.

      Le seul avantage de ce type de silentbloc est que le moteur reste à sa place par son propre poids... s’il est assez lourd et qu’on ne tire pas trop de chevaux...

      _/)

      Répondre à ce message

  • 29 septembre 2012 12:52, par GIB écrire     UP  image

    Cela ne m’étonne pas alors parce que mon bateau est aussi hollandais du chantier Eista. Malheureusement disparu.
    Donc vetus hollande nouvelle piste à creuser. Tu as un contact particulier, un téléphone, un email ou qqchose pour joindre vetus hollande ou simplement en allant sur leur site ?
    Merci et amicalement
    Gib

    Répondre à ce message

  • 29 septembre 2012 15:29, par GIB écrire     UP  image

    C’est vrai, il y en a beaucoup mais rien ne ressemble aux miens et je pense qu’il va y avoir besoin d’une adaptation, surtout au niveau de l’entre-axe de la fixation sur le bati moteur.

    Répondre à ce message

    • 29 septembre 2012 16:04, par aikibu écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      Je crois avoir repondu sur le site en face, mais à tous hasards.....
      Le 4236 pèse 450kg ce qui fait avec inverseur un global d’environ 500kg.....
      Faire une demande à « Paulstra » qui est un specialiste de la question pour donc un global de 500kg repartis sur 4 points .
      Leur preciser qu’il faut egalement que les plots doivent travailler egalement en lateral,, en plus du travail vertical.....
      Attention aussi aux points de fixation sur la carlinque (prendre les cotes et comparer les differents modeles) ainsi que le diametre des tiges pour passage dans les pattes de fixation moteur, encore que là, on puisse se debrouiller puisqu’elles sont amovibles donc plus faciles à mettre à la cote....
      Prendre les hauteurs du moteur par rapport à la carlingue pour pouvoir ajuster grosso modo les hauteurs des plots, avant reglage ligne d’arbre ....
      La manip est relativement facile si tu peux avoir un point de fixation au desus du moteur pour le soulever au palan, autrement il faut des leviers costauds et longs ainsi que des entretoises de reprise entre les carlingues Td et Bd .....
      Derniere chose, mettre des contre ecrous, car meme serrés « à mort » les ecrous se desserrent avec les vibrations,et ce n’est pas toujours ceux de dessus,ce qui fait que le moteur « descend » sans que cela soit vraiment apparent au premier regard....(tout ceci est du vecu)
      Bon courage...

      Répondre à ce message

      • 29 septembre 2012 17:22, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

        Ne pas oublier d’ajouter au poids du moteur le couple introduit par la rotation de l’arbre de sortie. La formule se trouve sur la page 38 du catalogue Vetus.

        Si on ne trouve pas les pièces d’origine, l’autre solution, est le prendre un silent bloc marine standard actuel dont la charge convient et dont l’encombrement permet le montage. En effet, on aura alors la certitude que :

        • les raideurs selon les 3 axes sont bien celles pour un usage de propulsion marine avec transmission de poussée et débattement latéral limité (pauvre presse étoupe !)
        • la sécurité de forme en cas de rupture est assurée ( j’ai un jour un moteur avec 2 silent blocs cisaillés qui tenaient par ce mécanisme).
        • le remplacement facile un jour si nécessaire.

        Répondre à ce message

      • 29 septembre 2012 18:24, par GIB écrire     UP     Ce message répond à ...  image

        Oui effectivement tu as déjà répondu en face, mais abondance de conseils ne nuit pas, surtout en la matière car j’ai l’impression que peut être je vais être obligé de faire des modifs, et comme je ne suis pas très sur de moi, je préfèrerais que ce soit le minimum.
        Pour ce qui est de bloquer le moteur, je pense qu’on peut les changer un après l’autre, on peut mettre un palan sur un IPN. J’ai la chance d’avoir une timonerie intérieure qui me permet ça mais qui par contre m’empêche la sortie totale du moteur, ce que je ne souhaite d’ailleurs pas.
        Encore merci en tout cas de bien vouloir s’occuper de mon pb.
        Pour Paulstra, j’ai fait un email vendredi dont j’attends des nouvelles.
        Amicalement à tous

        Gib

        Répondre à ce message

    • 29 septembre 2012 18:40, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

      Ah... dommage, ils ont dû cesser de les commercialiser. Il est vrai que j’avais acheté les miens en 1987... ! :-/

      _/)

      Répondre à ce message

  • 29 septembre 2012 19:02, par Pil-Poil écrire     UP

    Soyons optimiste, il y aura une solution ... et ne pas oublier l’alignement superbement décrit par JP ici : http://www.plaisance-pratique.com/c... :-)

    Répondre à ce message

  • 30 septembre 2012 09:18, par GIB écrire     UP  image

    Bonjour,

    Je viens de lire l’article sur l’alignement, ce n’est plus de la mécanique, c’est un véritable balai. Bon mais j’en suis pas encore là, je dois d’abord trouver ces p.... de silent blocs.
    Merci à tous et amicalement

    Je suis tjrs preneur d’autres idées. Par exemple, peut-on réparer des silents blocs en ne changeant que la partie caoutchouc ?

    Gib

    Répondre à ce message

    • 30 septembre 2012 09:41, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Une réparation n’est pas possible en pratique car le point critique est la liaison entre la partie caoutchouc et le métal qui nécessite un sablage et un assemblage à chaud (vulcanisation). En pratique la plupart des silent-blocks sont réalisés par injection du caoutchouc sur les parties métalliques dans un moule sous presse.
      Il ne faut pas oublier que ce sont ces assemblages caoutchouc -métal, assez contre nature, qui tiennent le moteur : si les collages lachent, le moteur peut se trouver libre sur un coup de gite par exemple et créer de graves dégâts dans le bateau.

      Répondre à ce message

    • 30 septembre 2012 09:42, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

      Ceux que j’ai vu (du bateau ou Paulstra pour d’autres usages) étaient tous des assemblages indémontables, le collage de l’élastomère sur les pièces en acier ne se prête pas bien à la réparation « à la maison ».

      Répondre à ce message

  • 30 septembre 2012 10:25, par GIB écrire     UP  image

    OK bien reçu de tous, génial le catalogue Trelleborg je pense pouvoir trouver mon bonheur la dedans.
    Encore merci à tous les contributeurs
    Je vous tiens au courant pour les futurs intéressés.
    Amicalement
    Gib

    Répondre à ce message

    • 15 novembre 2012 15:33, par GIB écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      Bonjour a tous,

      Je reviens sur ce fils après un petit moment, j’ai le pied dans le plâtre ce qui m’empêche de bricoler. Encore merci pour tous les conseils donnés. J’ai quelques pistes avec le problème que je dois adapter les silents bloc avec un entre axe qui ne correspond pas avec les fixations sur le berceau moteur en L métallique très épais que je ne peux pas modifier, à moins de sortir le moteur, ce que je ne peux et ne veux pas faire. Donc, trouver une « bidouille », peût-être une platine rajoutée sur laquelle seront fixés les blocs.
      Je suis preneur de bonnes idées.
      Encore merci à tous et amicalement.

      Gib

      Répondre à ce message

      • 15 novembre 2012 18:47, par aikibu écrire     UP     Ce message répond à ...  image

        Sans sortir le moteur, tu peux le deplacer pour repercer la carlingue support aux bonnes cotes ....
        Si tu mets quoi que ce soit pour « bidouiller » la fixation des silemts blocs, verifie d’abord que tu as de la place en hauteur pour le passage de la « bidouille » ( plaque rapportée, boulons soudés ...etc)..car il faut penser au lignage de l’arbre ,qui lui est fixe.,..mais de toute façon pour travailler « à l’aise » va falloir bouger le moteur....
        Bon courage...

        Répondre à ce message

        • 16 novembre 2012 12:39, par jp écrire     UP     Ce message répond à ...

          Première chose à voir : la possibilité de percer le silent block au lieu de la carlingue, c’est souvent beaucoup plus facile.

          Ensuite voir s’il y a la place pour une plaque intermédiaire qui fera la jonction

          Souvent, on peux remplacer un silent block sans bouger le moteur en calant par dessous et en déposant la patte de fixation

          Répondre à ce message

          • 16 novembre 2012 14:57, par GIB écrire     UP     Ce message répond à ...  image

            Oui, je pense que je vais me diriger vers cette solution car j’ai trouvé un produit dont l’entraxe n’a que quelques millimètres d’écart. Le problème est que mon entraxe est plus important donc je ne dois pas m’approcher trop près de la partie métallique du silent bloc. Le mec qui les vend me dis que ce devrait être ok. Je ne connait pas la distance mini pour qu’elle ne risque pas de toucher la tige filetée. De combien bouge l’engin au maxi ?
            Merci encore
            Amicalement
            Gib

            Répondre à ce message

  • 2 janvier 2013 16:04, par GIB écrire     UP  image

    Bonjour à tous et meilleurs voeux pour cette année qui arrive, des naves et du vent.
    Je reviens donner des nouvelles de ces satanés silent-block.
    Après avoir fait le tour des fournisseurs et examiné pratiquement tous ce qui se fait dans le domaine,
    je me suis rendu compte après démontage que mes vieux machins dont les caoutchoucs sont tout à fait acceptables pour leur âge, étaient faits de telle façon que je pouvais ne changer que la tige filetée. Ce que j’ai fait, puisque le problème était qu’une des quatre s’était cassée.
    Même s’ils ne sont pas neufs, ils ont le mérite d’être parfaitement adaptés à la bête.
    Encore merci pour vos précieux conseils à tous.
    Amicalement
    Gib

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales