image
image
image

Votre IP : 18.207.238.169
Dernier ajout : 7 décembre
Visiteurs connectés : 6

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Les moteurs -forum- > Circuit de refroidissement > Fragilité durite eau sur Volvo D2 55A

Rubrique : Circuit de refroidissement

__________________________________________________________________________________________________________________

Fragilité durite eau sur Volvo D2 55AVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Octobre 2013, (màj Octobre 2013) par : Thira  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Je signale un défaut de conception sur le moteur Volvo D2 55A. La durite d’eau de mer - sortie pompe vers échangeur- passe à travers un guide fixé sur le support de l’alternateur. Ce guide a été particulièrement bien étudié par Volvo pour cisailler très uniformément la durite, qui au cours du temps va s’ouvrir et inonder le bateau. Cela vient de m’arriver, avec mon moteur qui totalise 2000 heures (enfin je l’estime, car mon horamètre marche quand il veut, cad pas souvent).
Moralité : à surveiller et avoir un manchon adapté au cas où, pour réparer.
Jacques

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

5 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 13 octobre 2013 17:59, par tilikum écrire     UP

    Bonjour,

    Je ne connais pas ce moteur en particulier, mais je vois que sur http://www.marinepartseurope.com/en... il semblerait qu’il date de 2004-2005 ? Ce qui serait cohérent avec 2000 heures de fonctionnement... ?

    Il serait intéressant de vérifier dans le manuel du moteur la préconisation de remplacement des durites à titre préventif et d’entretien courant..., même s’il est vrai qu’à plus de 100 € pièce ça puisse faire tousser ! :-/

    _/)

    PNG

    Répondre à ce message

    • Le moteur a été monté en 2003.
      Le manuel ne préconise rien de spécial sur les durites (ni sur le coude d’échappement d’ailleurs que je dois changer, car fortement corrodé).
      Sur l’éclaté, le fameux guide, ne figure pas. Volvo aurait-il décidé de le supprimer ? Je poserai la question au salon nautique.
      Bonne soirée
      Jacques/Thira

      Répondre à ce message

      • 14 octobre 2013 20:45, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        ni sur le coude d’échappement d’ailleurs que je dois changer, car fortement corrodé

        L’usure de cette pièce dépend fortement de son hivernage, avec circuit de refroidissement eau de mer vidangé ou pas, plein de glycol ou pas. Dans le cas présent l’hivernage à du être très bon puisqu’il a tenu 10 ans

        Parmi les signes précurseurs d’un coude obstrué, il y a la perte de tours au régime max.
        Il semble que certains propriétaires le nettoie prédiodiquement (3ans)

        Répondre à ce message

  • 16 octobre 2013 15:45, par scorseau écrire     UP

    Bjr,
    témoignage :
    volvo 40 SD de 2004, env 2 600H , cet été c’est en nav que la durite s’est cisaillée au raz du passe-coque, envoyant 2/3 dedans, 1/3 dehors .....Un bonheur.
    j ’ai changé toute la ligne pour être tranquille .
    Cdlt

    Répondre à ce message

  • 16 octobre 2013 21:14, par Alien écrire     UP  image

    Après dix ans et plusieurs milliers d’heures, il n’y a rien d’extraordinaire à ce que les durites se coupent.

    Pourquoi incriminer Volvo ?

    C’est comme faire un procès au chirurgien qu’a assasiné la grand mère de 98 ans.

    Moi cela m’est arrivé à 700heure et huit ans.

    Tous les tuyaux se coupaient les uns après les autres. Pas la faute à Volvo mais plutôt celle à Bénéteau.

    Si j’ai de reproches à faire, c’est à moi. J’aurais du être plus vigilant et surveiller de près ces éléments vitaux.

    Pour une auto, 2000h c’est à peu près 200.000km. On a coutume d’appeller ça un vieux casson !

    On a de la chance d’avoir des moteurs de bateau qui tiennent jusqu’à 10.000h à condition d’être bien entretenus.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales