image
image
image

Votre IP : 100.26.176.182
Dernier ajout : 6 décembre
Visiteurs connectés : 18

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Turquie > Côte Eolienne > Côte Eolienne/Port Saïp

Rubrique : Côte Eolienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte Eolienne/Port SaïpVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2013, (màj 24 avril) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Cet article étant géolocalisé localement, validez OK ci-dessous convient.

Turquie côte Eolienne Port Saïp

Pour suivre ce lien vers PTP
Pour accéder à la rubrique des tables

Imray-Rod-Heikell / Turquie/côte Eolienne/Port Saïp

Guide imray en français
Guide Imray, en anglais, pour la Turquie et Chypre
Mises à jour Imray en anglais

  • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)
  • L’accès aux données NAVTEX par le web, comporte des risques, ceux de la qualité de la connexion 3G ou wifi… La sécurité est bien sûr d’y accéder par un récepteur NAVTEX dédié… mais vous serez limité à ce seul usage

Approche

Pour télécharger les traces (Eskifoça/Port Saïp et Mordogan/Port Saïp) ainsi que le WP d’approche de Port Saïp, au format GPX et KML :

Zip - 20.7 ko
JPEG - 124.2 ko
pour C-map Embark
JPEG - 121.5 ko
pour Boating HD
JPEG - 309 ko
Situation
  • Claire, mais il faudra être prudent, on prendra la houle par le travers en virant pour embouquer les passes (bien visible sur le plan joint)
  • En été, le meltem porte ici le nom d’ Imbat , et peut être particulièrement violent, soufflant du N/NE, il peut rendre très difficile, voire impossible de doubler la pointe de la presqu’île de Karaburun, dès 9/10 H, heure à laquelle il se lève et se renforce en virant vers le N/NW en fin d’après midi L’influence des hautes montagnes qui l’entoure sera prépondérante.

Le port

  • Petit port tranquille, banlieue de la ville de Karaburun à 1 km, et en altitude, bien protégé du vent dominant en été quand on est à l’intérieur
  • L’entrée se soigne avec de la houle que l’on prendra par le travers
  • Le port a été dérocté et on trouve plus de 2 m d’eau au quai NW là où se placent les yachts de passage...
  • On mouille sur ancre, arrière au quai, sur des fonds de 2 à 4 m de bonne tenue

Services, entretien, réparation

  • On trouve de l’eau potable au quai NW. Il faudra faire venir le responsable de l’eau. Une petite rétribution sera demandée. Prévoir un long tuyau (plus de 40 m minimum)
  • Pour des volumes importants, on doit pouvoir faire venir un mini camion citerne
  • Pas de Wifi, mais bonne 4G
  • Réparation : ll y a des bateaux de pêche, sur l’autre port, au nord, de nombreux petits bateaux de plaisance, on doit pouvoir trouver sur place les électriciens et es mécaniciens de marine. Pour le reste, on est loin de tout...
  • Avitaillement, comme indiqué plus haut, on trouve en ville. La montée est rude, et pour un retour très chargé, j’avais pu négocier un taxi avec le caissière du super marché

Clearance

  • Rien ici, et… aucun contrôle.

Général

  • Aucun approvisionnement, aucun commerce, aucune facilité sur place
  • Très large approvisionnement au village perché, à 20 minutes à pieds. On trouvera à l’entrée de la ville une station service et juste à côté, un super marché très bien achalandé. On peut négocier un taxi pour quelques lires turques, au super marché
  • Karaburun… vraie Turquie profonde. Il n’y a rien à Karaburun, voir le vide sidéral de sa feuille Wikipédia, mais on y trouve deux ports… Au sud, le plus récent, et le plus facile à aménager : Port Saïp, pour l’usage de la petite pêche locale, au nord, de l’autre côté du cap Fener Br, qui a très mauvaise réputation, Karaburun Iskelesi, le port touristique, façon de parler, faisant face à deux îles objets de promenades : Buyuk Adassi (la grande île) et Cuçuk Adassi (la petite île). Je ne me moque pas, j’ai trop de respect pour leur gentillesse et leur honnêteté fondamentale pour sourire de leur naïveté spontanée.
    Donc, rien à voir, sauf… un phénoménal marché tous les vendredi

Mais ce que je retiens, c’est le cadre hors normes

Michel Laorana juillet 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

3 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales