image
image
image

Votre IP : 44.192.26.60
Dernier ajout : 29 septembre
Visiteurs connectés : 7

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Les moteurs -forum- > Circuit de refroidissement > comment purger le liquide de refroidissement

Rubrique : Circuit de refroidissement

__________________________________________________________________________________________________________________

comment purger le liquide de refroidissementVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 26 mars, (màj 26 mars) par : kimla  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

BJ
Je viens de changer la résistance de mon chauffe eau Quick. Pour ce faire j’ai été obligé de sortir le cumulus imposant de débrancher les durites du liquide derefroidissement
Après remontage j’ai fait tourner le moteur en enlevant le bouchon sur l échangeur. Trés rapidement le liquide monte et déborde m’obligeant à arréter le moteur.
Mon problème est que je ne sais pas si le liquide est purgé
qu’en pensez vous ?

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

2 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 27 mars 15:41, par Négofol écrire     UP Animateur

    Si vous avez un vase d’expansion, c’est que vous avez un bouchon à clapets pression/dépression qui envoie le liquide (et l’air à purger) vers ce vase quand la température monte.
    Donc faire chauffer bouchon en place et compléter le niveau du vase si nécessaire...

    JPEG

    Répondre à ce message

  • rappel / précision
    Je vais faire l’hypothèse d’un moteur à circuit de refroididsement à l’eau douce+glycol (ci après EDG), EDG à son tour refroidie à l’eau de mer (EdM) lorsque EDG et EdM circulent cote à cote dans l’échangeur de température.
    Une dérivation de cette EDG peut servir à réchauffer un cumulus à travers un repiquage dont les duris peuvent être équipées de purgeurs.
    le cumulus Quick est réchauffé à l’électricité du quai (hors sujet ici) et aussi par ce repiquage EDG . C’est généralement dans ce circuit EDG (le repiquage) que se situent des poches d’air diffciles à résorber/éliminer par purge.

    points d’air génants
    Ce circuit (pour sa partie dédiée et dérivée vers le chauffe-eau) est mis en mouvement généralement par la pompe à eau douce du moteur (différente de la pompe à eau de mer qui elle porte l’impeller)
    Si de l’air s’accumule (au remontagte par exemple) dans un point haut du circuit EDG :

    • il est possible que cet air réussisse à rester en place sous l’action un peu faiblarde (ou insuffisante) de la pompe de circulation d’EDG, et cet air va géner le réchauffement du cumulus
    • Il est certain que l’élévation de la température du liqude EDG va se traduire par une dilation de cet air accompagné éventuellement de bouillonement dans le vase d’expansion (mais ça ne suffit pas à purger)

    Comment purger
    Sur une voiture (ma R16 des années 75) il suffisait de mettre le radiateur en charge (une haute bouteille pleine de ’EDG) fichée dans le bouchon de remplissage du radiateur) et de faire tourner le moteur jusqu’à disparition des bulles. On pouvait aussi faire la manip avec la voiture face à une très très forte pente en s’aidant éventuellement de cris(et de cales) pour augmenter la pente.
    Avec un bateau c’est moins facile mais l’idée est la même : faire disparaitre coute que coute les poches d’air résiduelles dans les points hauts potentiels. D’ailleurs on ne maitrise pas l’assiette du bateau ;-)

    L’idée sera donc de faire des hypothèses sur la localisation de poches d’air, poches qu’on repoussera en soufflant (ou mieux, injectant du EDG sous pression) dans les durits la où il faut (purgeur sur le circuit EDG). La main est utilisée pour s’assurer au final de l’échauffement notable des durits en aval de la (de l’ex) poche d’air. Un thermomètre à point noir (dit thermomètre laser) aide bien.
    Ca prend du temps, on y arrive ... facilement dans les cas simples, difficilement dans les cas désespérés

    Have courage,

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales