image
image
image

Votre IP : 18.204.227.250
Dernier ajout : 19 octobre
Visiteurs connectés : 5

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Sécurité -forum- > ancre flottante en guise de safran

Rubrique : Sécurité -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

ancre flottante en guise de safranVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mars 2015, (màj Mars 2015) par : tofdag  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour.
Voici une idée intéressante en cas de rupture de safran :
http://bermudarace.com/emergency-st...
Ne pas hésiter, comme il est écrit, à aller voir le chapitre 4.1 de l FAQ sur le lien.
Il contient les liens d’articles et vidéos qu’il est bon de se (re)mettre en mémoire.
http://bermudarace.com/wp-content/u...
http://bermudarace.com/wp-content/u...

tof

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

2 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 1er mars 2015 19:34, par yvesD écrire     UP Animateur

    Complètement hors sujet, quoique ...

    Pour compléter des articles publiés sur PTP j’ai eu à lire des bouquins sur la conduite des grands bateaux à voile des 17 à 19ème siècle (d’ailleurs doté d’un immense engin à fardarge : le safran, assuré par une chaîne) et ai découvert que pour changer d’allure (passer de grand largue à largue, de largue à bon plein, ...) ils devaient impérativement s’aider de leurs voiles sous peine d’échec assuré tellement ces bateaux étaient stables autour d’une position donnée avec un réglage correct de leurs voiles.

    De la vidéo j’ai surtout noté que le point de renvoi de la force excercée par l’ancre flottante est au niveau de la quille, surtout pas au niveau du tableau arrière. Cela va mieux en le disant.

    Par ailleurs, mes lectures de mes débuts (vers 1970) progressivement arrivaient à déconseiller les ancres flottantes ou au minimum à les équiper d’un dispositif permettant de les remonter même à très grande vitesse ou par très fortes mers, qu’elles (ces ances) soient du type cône inversé (bout reliant le sommet du cône au bateau, méli-mélo potentiel) ou aussière filée.

    Mais je ne pratique pas.

    Répondre à ce message

  • 1er mars 2015 20:17, par yoruk écrire     UP Animateur

    Merci, de ce rappel

    Se retrouver sans safran est un risque majeur

    La proposition de s’orienter en jouant sur un frein à l’arrière, orienté par la longueur de deux bouts revenant au maitre bau est excellente, et rapide à mettre en œuvre. Encore faut-il disposer de robustes chaumards au maitre bau, pour ramener les bouts aux winches… Chaumards massifs en inox ou fonte d’alu, ce qui n‘est pas le cas pour beaucoup de bateaux modernes…

    Le frein peut être assuré par l’ancre flottante, ou tout autre matériau du bord, une voile, un sceau percé, une ancre légère etc… La difficulté sera de trouver le bon réglage en fonction de la vitesse du bateau

    Michel

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales