image
image
image

Votre IP : 18.204.227.250
Dernier ajout : 19 octobre
Visiteurs connectés : 5

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Sécurité -forum- > Stay Afloat

Rubrique : Sécurité -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Stay AfloatVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mai 2013, (màj Mai 2013) par : Nevermind   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour,
Est ce que quelqu’un a l’expérience de la pate Stay Afloat pour boucher les orifices immergées ?
Cela parait super efficace.
jp

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

16 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 19 mai 2013 17:31, par Pil-Poil écrire     UP

    La vidéo est impressionnante, et ça a l’air efficace dans le cas de voies d’eau de forme complexe, fissures, etc ...

    Je suis curieux de savoir quel est le matériau !

    http://www.youtube.com/watch?v=888w...

    Répondre à ce message

    • 19 mai 2013 17:40, par Nevermind écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      J’avais vu ça dans V&V de janvier n°503 un comparatif sur les différents moyens de sauver son bateau perforé.
      C’est fait par Robship

      http://www.robship.com/sv/products/...

      J’avais l’intention d’en acheter avant de partir vers la Sicile et Malte.
      jp

      Répondre à ce message

    • 19 mai 2013 22:56, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      N’ayant pas de projets connus ou immédiats de trous dans la coque je vois tout de même une excellente utilisation pour étanchéifier ma verrière du roof de la timonerie qui me goute à goute sur le crane à la moindre averse. L’excellent creeping crack cure est un peu trop ponctuel, trop liquide. Cette graisse devrait ratisser plus large.
      Bon, c’est pas l’usage prévu mais si contre toute évidence ... (air connu)

      Répondre à ce message

      • 20 mai 2013 00:20, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

        Ça devrait correspondre avec ton usage prévu... http://www.practical-sailor.com/iss... |-)

        _/)

        Répondre à ce message

        • 20 mai 2013 12:16, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          $15 pour cesser de recevoir des gouttes dans le cou, c’est jouable, c’est le prix de n’importe quel tube de snake oil chez le ship du coin.
          Mais je ne revendrai pas mes pinoches en bois (ou en matière souple pour vignerons, rayon ’picol’ du BHV) pour l’amortir.

          Tu évoques de l’epoxy conçu pour durcir sous l’eau, des noms, des noms, ... et merci d’avance.

          Répondre à ce message

          • 20 mai 2013 15:01, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

            Il existe des bâtons de mastic epoxy bi-composant qu’on coupe à la demande, on malaxe soigneusement avant d’appliquer. C’est pratique à stocker, mais se conserve mal en climat tropical.

            Ce que j’utilise depuis des années, c’est l’Epicol T, qui se présente en deux pots : http://www.pharmabat.fr/FICHE/EPICO...

            Dans mon coin, un fournisseur le vend au détail en kits de 200 et 400 grammes.

            Cela se conserve très longtemps, même chez moi ! On prend une part égale de chaque composant, on mélange soigneusement et on applique avec les mains mouillées si au dessus de la flottaison.

            Pour l’anecdote, un jour où je piquais la rouille dans un coffre... je suis passé à travers la tôle avec un joli geyser ! (A vingt centimètres sous la flottaison).

            Pose d’une petite pinoche, grattage de la coque au tampon vert depuis l’annexe, application du produit en lissant bien et suppression de la pinoche.

            C’est très solide : j’ai sortit le bateau deux ans plus tard, il m’a fallu marteau et burin pour virer le patch epoxy ! ;-)

            _/)

            Répondre à ce message

  • 19 mai 2013 21:43, par tilikum écrire     UP

    Hum... je ne serais pas aussi enthousiaste... avec les mots clé « stay afloat emergency leak sealant » dans les moteurs de recherche, on trouve autant d’avis positifs, invariablement des pubs, que d’avis plus que nuancés dans les forums anglo-saxons... !

    Le produit reste indéfiniment mou et ne durcit pas comme les époxys conçus pour polymériser sous l’eau avec d’excellents résultats... et je ne crois pas que ça puisse résister à la pression en dessous de quelques centimètres sous l’eau.

    Pour un passe-coque cassé, je ferais plus confiance à une simple pinoche en bois ! ;-)

    _/)

    Répondre à ce message

    • 19 mai 2013 22:25, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

      « Le produit reste indéfiniment mou »

      C’est justement ce que je me demandais, car c’est le point important, le durcissement. Si la réponse est négative, l’intérêt diminue, c’est certain :-/

      Répondre à ce message

      • 19 mai 2013 23:04, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

        Regardes la vidéo à 2’ 22 il y a une vanne de 1 1/2 ou 2 pouces ouverte, vu comment arrive l’eau, le fond de la coque ne doit pas être à plus de 10 cm de la flottaison... :o)

        Ça me rappelle les bonimenteurs des salons nautiques, il y en avait un au boatshow de Miami qui vendait des forets « magiques », en démo il perçait des limes... il fut très fâché lorsque j’ai pris une de ses limes, et l’ai tordue à angle droit sur le bord de sa table !

        La lime avait été préalablement détrempée ! :-))

        _/)

        PNG

        Répondre à ce message

  • 22 mai 2013 00:04, par Inconnu     UP  image

    Cela semble un excellent produit, en complément des pinoches et pour les ouvertures aux formes irrégulières, rapide facile, sans avoir à faire de mélange.

    Je n’ai pas trouvé d’avis négatif ou dubitatif sur les forums tant français qu’anglo-saxons, et cela serait intéressants d’en avoir les liens et références afin d’avoir tous les avis, avant de faire son choix. Pourrait-on les avoirs ?

    L’avis du sauveteur visible sur le site semble, lui, avoir quelque poids de la part d’un professionnel, quand bien même cela est diffusé sur le site du fabricant, les anglos saxons ont nettement moins de problèmes à travailler ensembles (pros et fournisseurs), sans tabou, pour délivrer de l’info en tout cas.

    Je trouve que le fait que ça reste souple est intéressant au moment ou viendra le temps de la remise en ordre ou réparation de la zone colmatée avec le produit, et qui sera facile à nettoyer avant travaux.

    La rapidité d’intervention dans une telle situation est primordiale, je ne connais pas de produit qui s’installe aussi rapidement et quelle que soit la forme de la brèche, atout principal du produit, quitte à entreprendre une réparation plus solide ensuite, diminuer ou stopper l’entrée d’eau est la première chose à faire en attendant de lancer le pompage, de prévoir une route de repli, d’appeler les secours...

    Le prix est relativement modique, il existe plusieurs quantités disponibles, pas de date de péremption, facile à stocker, bref, à moins de témoignages réels d’utilisateurs expliquant l’inutilité du produit, je serai tenté de m’en équiper.

    Répondre à ce message

    • 22 mai 2013 02:09, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

      Just read : http://forum.woodenboat.com/archive...

      Perso, je n’aime pas bien les vidéos manifestement truquées !!! :-((

      La rapidité d’intervention dans une telle situation est primordiale, je ne connais pas de produit qui s’installe aussi rapidement et quelle que soit la forme de la brèche

      Si-si... il existe la pinoche, le chiffon, le sopalin, la serpillière pour des grosses brèches (personnellement testée en vrai...) les morceaux de chambre à air de pneus... la liste est trop longue pour être décrite, mais connue de tous les vrais marins... pour quasiment zéro €... ou $... au choix ! :o)

      _/)

      Répondre à ce message

  • 22 mai 2013 09:57, par fulup écrire     UP

    j’ai pas de réponse miracle, mais je trouve très instructive les vidéos de crach test de yachting monthly. Certes elles sont en anglais, mais les images restent des images et même les non anglophone devraient pouvoir en tirer quelque chose.

    Part-1 http://www.youtube.com/watch?v=bRhc...
    Part-2 http://www.youtube.com/watch?v=eUg3...

    Répondre à ce message

    • 22 mai 2013 10:50, par Nevermind écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Très intéressant , et astucieux le placement du serre joint pour faire une traction.
      jp

      Répondre à ce message

    • 23 mai 2013 02:33, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

      La première vidéo est consternante ! Le « technicien », à 1:20, ne sait même pas utiliser un marteau !

      Un marteau, pour être efficace se tient au bout du manche, pas au raz du fer ! Pas étonnant qu’il n’arrive à rien, moi non plus je n’y arriverais pas ! :’-))

      La deuxièmes vidéo n’est pas mieux, où l’on voit les guignols essayer de clouer une planche de CP dans du polyester monolithique, puis d’essayer de la visser sans avant trou... ou sans visseuse électrique : sans espoir ! :o)

      Je considère ces démos comme étant complètement foirées, et suis surprit que ces guignols aient osé diffuser leur incompétence sur la toile... avec en plus l’aval de Yachting Monthly’s ! :-O

      _/)

      PNG

      Répondre à ce message

      • 23 mai 2013 03:53, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

        On peut considérer que leur habileté manuelle limitée et approximative simule la réalité d’un moment de panique quand le plus habile se retrouve soudain pourvu de deux mains gauches :-)

        Tenter de clouer dans du monolithique m’a également surpris, puis je me suis dit que probablement 90% des plaisanciers non bricoleurs sont capables de le tenter .... Peut être ont-ils fait avant la démo un brainstorming pour lister toutes les bêtises qu’on est susceptible de tenter dans un moment de panique ? :-/

        Répondre à ce message

      • 23 mai 2013 12:29, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        essayer de la visser sans avant trou.

        Dans le GRP, absolument impossible de visser sans faire un avant-trou des 2/3 du diamètre de la vis, faute de quoi la vis inox casse à coup sur. N’importe quel plaisancier sais ça, par la pratique (une seule fois suffit, c’est toujours la bonne).

        Bien sur s’il s’agit de simuler l’inexpérience du plaisancier réputé lambda en situation de crash test ça devient très pausible ;-)

        Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales