image
image
image

Votre IP : 34.225.194.144
Dernier ajout : 10 décembre
Visiteurs connectés : 12

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Les moteurs -forum- > Circuit d’alimentation > Pompe d’alimentation et pompe d’injection.

Rubrique : Circuit d’alimentation

__________________________________________________________________________________________________________________

Pompe d’alimentation et pompe d’injection.Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié 16 juin, (màj 16 juin) par : pacolarame   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

A l’occasion d’une panne totale de la pompe electrique d’alimentation sur mon moteur (pompe de « gavage », feed pump) , j’ai recherché sur le site les caractéristiques du fonctionnement de cette pompe relativement à lapompe d’injection.

Le circuit d’alimentation comprend le réservoir, une vanne 1/4 tour de coupure, le prefiltre / décanteur, la pompe électrique, le filtre à gas oil avec sa purge et une pompe manuelle par bouton poussoir, la pompe à injection et les injecteurs ( moteur Yanmar en l’occurence, agé d’une dizaine d’années )

La littérature ne propose pas grand chose sur les pompes de la partie basse pression. Sur les pompes à injection, il existe un article sur le site
http://www.plaisance-pratique.com/C...
http://www.plaisance-pratique.com/F...

Mais , ces deux articles , malgré leur titre ne proposent pas de synthèse sur les principes d’une pompe à injection.

Si je reviens à ma panne, Le moteur tourne parfaitement une fois lancé. Le problème est au démarrage , par non arrivée de gas oil.
J’ai donc cherché sans succès, une entrée d’air et/ou fuite de gas oil. Les petits sopalin. n’ont rien donné. J’ai rechangé le filtre à gas oil,, pensant avoir pincé le joint torique, mis des durites neuves, sans résultat probant. Cependant, la purge du circuit me donne un ou deux jours de répit.
Démarrage facile cependant, si j’ai bien pompé manuellement et remis en pression. (la pompe devient dure)

Je me suis ensuite intéressé à la pompe de gavage , fuite au niveau de la sortie des cables, en fait détériorés et coupés . La nouvelle pompe est commandée. ( même numéro de pièce d’origine , sans savoir cependant si les pompes à 20 euros trouvées sur le net fonctionneraient ou non)

J’aimerais comprendre :
- les principes de régulation entre les deux pompes. Je suppose qu’il y a un tarage. Que la moyenne pression, favorise l’alimentation regulière de la haute pression .
- pourquoi sans fuite, la pompe est nécessaire au démarrage et pourquoi le fait de purger améliore.

Francois.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

9 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 16 juin 22:19, par yoruk écrire     UP Animateur

    Ta pompe d’injection
    est elle en charge (réservoir plus haut que la pompe ???)

    Michel

    Répondre à ce message

  • 16 juin 23:50, par yvesD écrire     UP Animateur

    Dans une installation banale (très bien decrite dans le bouquin de Pallas ’les diesels marins’), le gazole est aspiré par la pompe dite de gavage (celle qui est solidaire du bloc moteur et qui comporte une manette à titiller pour gaver manuellement) depuis les réservoirs, le gasole est ensuite mis à disposition de la pompe HP qui elle, sous réserve d’absence d’air (trop compressible) permet de monter la pression du gasole à environ 70 bar
    Y a 3 parties dans le circuit : la partie en dépression, le circuit BP entre la pompe à titiller et la pompe HP et enfin le circuit HP entre la pompe HP et les injecteurs. Une non étancheité se traduit par une entrée d’air dans la partie en aspiration, par une fuite détectable au sopalin sur la partie BP, par une micro-fuite dangereuse pour la peau ou les muqueuses (oeil) pour la partie HP. Seule une fuite dans la partie BP est anodine ... jusqu’à la corvée des fonds de cale
    La partie entre le réservoir et la pompe de gavage est en légère dépression (la pompe aspire, même si le réservoir est au dessus de la pompe, cas des cata) et à la moindre fuite de l’air s’ajoute au gasole. L’air, très facilement compressible (n’empeche pas la pompe de gavage de gaver, au prix de qq écoulements de gazole), empêche la pompe HP de pousser un micro_pouième de cl à 70 bar vers les injecteurs, du coup ces derniers ne s’ouvrent pas, le moteur n’est pas alimenté, c’est la panne, faut purger. Selon la ’moindritude’ de la fuite la panne peut être franche (une purge dure qq dizaine de seconde avant panne à nouveau) ou insidieuse avec très peu d’air dans le circuit BP qui met des heures (des jours) à s’accumuler dans la pompe HP : à chaque purge de la dite pompe HP on trouve du gasole mousseux qui sort mais le moteur arrive à tourner pendant un certain temps. Du coup l’entrée d’air (son origine est obligatoirement dans la partie en dépression, en amont de la gaveuse) est pénible à trouver ; un joint de filtre un peu trop serré ici, un raccord olive (désolé, je sais plus le nom) mal appliqué sur son siège et qui pouge un poil dans le clapot, un bloc filtre mal fixé au chassis du bateau qui fait fuire un raccord olive, j’en passe, j’ai pas tout eu.

    Je ne traite pas ici des gaveuses qui deviennent poreuses ou qui pissent le gasole dans le bloc moteur (le niveau d’huile monte avec le temps) puisque tu as décidé d’en acheter une nouvelle, et qu’en plus là n’est pas la question ;-)

    En ’non arrivé de gasole’ j’ai aussi eu une canne (le tube métallique qui d’un coté plonge dans le réservoir et de l’autre est raccordé à la durit vers la pompe BP) qui avait aspiré une cochonerie et que j’ai débouché d’un coup de corde à piano.
    J’ai bien sur eu le filtre qui est devenu fuitard parceque trop serré (le bien .vs. le mieux)

    Ma porosité (un joint pincé au remontage d’un filtre) se traduisait par une pompe BP molle au bout de qq jours et qui redevenait dure au pompage (voir image jointe pour la pompe BP suplémentaire dont je suis équipé). Le moteur ne calait pas jusqu’à l’arrivé au port mais ne redémarrait jamais le lendemain (sauf si purge à l’arrivé au port)

    J’ai aussi constaté que le pompage améliorait pour quelques dizaines d’heure, mais l’amélioration était encore meilleure avec la purge (donc : pomper la BP faisait un peu partir les faibles bulles d’air que la purge éliminait sans problème)

    Bon, j’arrête là, la saga des purges étant infinie.

    Dans l’image jointe, le bouton poussoir noir au dessus du filtre blanc permet une remise en pression (même si gasole bulleux) de la suite du circuit, c.a.d vers la pompe BP. Très commode ce truc, il me permet même de purger moteur tournant (si, je l’ai fait !)

    JPEG

    Répondre à ce message

    • En ’non arrivé de gasole’ j’ai aussi eu une canne

      Je viens de le découvrir, sur le bateau de Robert, son Oceanis 40, n’est pas équipé d’une canne plongeant dans son réservoir, mais d’un tube droit prolongé d’un tamis très fin faisant objet de premier filtre.
      Lorsqu’il s’engorge, il coupe toute, ou limite gravement, tout apport de gazole vers la pompe.

      Michel

      Répondre à ce message

  • 17 juin 08:11, par pacolarame écrire     UP Animateur

    Je connais deux types de pompe de gavage, celle avec la came et le petit levier extérieur, et maintenant , la pompe électrique , montée sur certains modèles Yanmar.

    Celle ci n’est pas réparable. ( Dans mon cas, les fils d’alimentation arrivent par dessous ( un + et un -, pas de troisième) . Le gas oil fuit par là et a pourri le cablage qui a cassé à ras. Pas de réparation possible, la membrane est introuvable et de toute façon, l’objet est serti.

    Je navigue donc avec cette pompe hors jeu
    ( Bien que en charge- au dessus du réservoir). Je démarre assez facilement si je pompe jusqu’à la remise en pression ,- avec le même bouton que celui dont parle Yves -le bouton devient dur- et à l’immédiate sollicitation si j’ai purgé).

    Si je comprend bien , le seul tarage important est celui suffisant pour ouvrir les injecteurs. Assuré par la pompe à injection, ce qui , dans le processus de recherche de panne, rassure en on/off sur son étât.

    Pour la pompe de gavage, la littérature parle de 0,3 bar sur la moyenne pression. Ce qui signifie, la pompe n’étant pas commandée , ( sauf peut être en electrique au cas où,l’electronique couperait l’alimentation), que n’importe quelle pompe chinoise à 20 euros est utilisable . ( peut etre vaut il mieux en commander deux d’un coup pour la fiabilité ? )
    Intéressant, la pompe Yanmar d’origine est vendue en réseau commercial autour des 280 euros.

    F.

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 17 juin 08:25, par pacolarame écrire     UP Animateur

    Mea culpa. Si j’avais introduit les bons mots dans le moteur de recherche, j’aurais trouvé ...
    Dont une excellente synthèse, pour les nuls, déjà de Yves.

    http://www.plaisance-pratique.com/i...

    Répondre à ce message

  • 17 juin 19:35, par pacolarame écrire     UP Animateur

    Suggestion.
    Le site est très riche . presque TOUT est dessus , mais souvent, un peu caché . 🤡🤡
    Celui qui initie un article ou un sujet, le dénomme à sa façon, en fait son sujet du moment.

    L’utilisation du moteur de recherche est donc essentielle. Et donc, cette FAQ + MAJ.

    Peut etre pourrait on sur la page d’accueil , isoler cette FAQ très essentielle. _Garder FAQ et créer une ligne de renvoi du genre : FAQ du moteur ou bien utiliser notre moteur ou plus simplement « comment rechercher ».

    Francois.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales