image
image
image

Votre IP : 18.204.2.53
Dernier ajout : 16 septembre
Visiteurs connectés : 19

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Courant alternatif > Inversion Phase /Neutre

Rubrique : Courant alternatif

__________________________________________________________________________________________________________________

Inversion Phase /NeutreVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Août 2013, (màj Août 2013) par : rasca297  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour,
Je souhaiterais vous faire part d’une expérience « Electrisante » qui aurait pu fort mal se terminer.
J’ai à bord une prise électrique ’HUBELL’ femelle me permettant de me brancher sur le 220 volts du quai.
Pensant avoir réalisé les branchements de mon circuit 220 V ainsi que ceux de ma rallonge de quai (Phase /Neutre) correctement, je me connecte sans appréhension sur les bornes de distribution des marinas visitées.
Au cours d’une escale à Santa Maria Navarèse en Sardaigne (charmant petit port que je recommande), après avoir procédé au branchement sur le quai, ma jambe touche la prise « HUBELL » et je pose la main sur le balcon Arrière.
Et là, Pan ! Bonne châtaigne, et heureusement le différentiel du quai disjoncte.

Après de bons moments d’investigations et de réclamations auprès de la Capitainerie, j’ai découvert le pourquoi de cette mini électrocution. L’explication ne surprendra sûrement pas les pros de l’électricité, et peut être pourront-ils me donner quelques conseils.

Les prises « HUBELL » sont je crois des prises américaines, sûrement aux normes américaines...., sur lesquelles le Neutre est relié à la masse de la prise, je l’ai découvert !
La phase et le neutre ayant été inversé sur la borne du quai, je me suis retrouvé avec la phase dans mon circuit de terre où de masse du bord, c’est à dire dans les haubans, les balcons, les filières, puisque tout est relié à la plaque de masse du bateau.
Après avoir modifié mes branchements, puisque je n’allais tout de même pas tripoter les bornes du port, tout est revenu dans l’ordre.
A présent je vérifie systématiquement au voltmètre si je n’ai pas de courant baladeur dans les balcons.

Est-il normal que l’on ai sur une prise femelle d’alimentation du bord le neutre relié à la masse de la prise, et par là même à la masse du bateau, ce qui en cas d’inversion de phase /Neutre peut provoquer de graves accidents.
Je souhaiterais vos avis éclairés
Merci d’avance

Rasca 297

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

13 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 12 août 2013 20:27, par tilikum écrire     UP

    Les prises « HUBELL » sont je crois des prises américaines, sûrement aux normes américaines...., sur lesquelles le Neutre est relié à la masse de la prise, je l’ai découvert !

    Ce n’est pas tout à fait comme cela :

    • Les prises et fiches « hubell » sont bien d’origine US et il y a deux modèles courants :
    • 115 volts 30 A, une phase un neutre et une terre, soit trois fils
    • 230/115 volts 50 A, deux phases un neutre et une terre, soit quatre fils

    Aux normes US, le neutre est en effet relié à la terre, mais en aucun cas ni dans les prises ni dans les fiches, mais dans le circuit électrique du bateau !

    _/)

    Edit : dans une installation bien faite, on a toujours des voyants lumineux verts et rouges pour signaler la bonne ou la mauvaise polarité.

    Répondre à ce message

    • 13 août 2013 13:08, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      dans une installation bien faite, on a toujours des voyants lumineux verts et rouges pour signaler la bonne ou la mauvaise polarité.

      Bien sur, mais alors que faire si c’est le voyant rouge (phase sur le conducteur dédié au neutre) plutôt que le vert qui s’allume, pas question d’inverser le câblage dans ce quai, certainement câblé à la goret, inverser ces deux conducteurs quelque part très tôt dans le bateau ?

      Ces points ont été évoqué ailleurs sur PTP, dont ici pour un testeur ELCB qui met en évidence la plupart des défauts de câblage du quai, mentionné aussi, bien sur, dans l’article de référence sur le 230V à bord (le « testeur de terre » jaune du cas #1)

      Ah, bien sur la solution consistant à migrer au plus vite vers un port plus respectueux de la vie de ses clients ...

      Répondre à ce message

      • Si le câblage dans le bateau est correctement fait, une inversion phase - neutre au quai n’a pas d’importance.

        Heureusement, car si on fait la statistique sur toutes les rallonges câblés par le plaisancier, on en trouvera probablement exactement 50% (le hasard complet) qui auront inversé la phase et le neutre. Y compris les miennes, car je n’ai jamais fait attention à ce point particulier en câblant une de mes rallonges. D’autant plus plus que les rallonges à 2 fils (sans terre) permettent l’inversion au moment où on les plante dans la prise ;-)

        Répondre à ce message

      • 13 août 2013 13:49, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

        ... inverser ces deux conducteurs quelque part très tôt dans le bateau ?

        En principe on se contente de le faire dans la fiche de la rallonge ! ;-)

        Vu très souvent dans de grands bateaux :

        • On commence par brancher le câble à la borne,
        • On regarde quelle est la polarité actuelle,
        • On choisi alors entre les deux possibilités par l’inverseur intégré...
        • On regarde au tableau si c’est la bonne tension,
        • On passe éventuellement par le transfo embarqué...
        • Et lorsque tout est au vert on enclenche le disjoncteur ! :-)

        _/)

        Répondre à ce message

  • 14 août 2013 08:44, par rasca297 écrire     UP  image

    Merci à tous ,
    Pour vos réponses rapides et toutes les infos, liens @ et autres, je vais essayer après trente ans d’utilisation pas très orthodoxe de mettre un peu d’ordre dans le circuit.
    Cordialement.
    Rasca 297

    Répondre à ce message

  • 8 décembre 2013 18:44, par aikibu écrire     UP  image

    J’avais cru comprendre le fonctionnement d’un disjoncteur differentiel, suivant le developpement « d’arcana » qui est tres logique, si ce qui revient n’est pas egal à ce qui sort le « differentiel » saute, terre ou pas terre, alors que remarque 7 du dossier galvatest, il faut une terre « ..necessaire au bon fonctionnement des disjoncteurs differentiels... »
    La chose a ete vue et revue sur le fait d’avoir une terre (mer) à bord ...indispensable.
    Ce n’est que sur le principe de base du differentiel, faut il une terre ou non, pour que ça fonctionne.

    Répondre à ce message

    • 8 décembre 2013 20:33, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

      « Ce n’est que sur le principe de base du differentiel, faut il une terre ou non, pour que ça fonctionne. »

      La terre n’est pas nécessaire au fonctionnement du différentiel, comme tu l’expliques toi-même avec l’égalité des courants entrants et sortants.

      La terre est règlementaire dans un certain nombre de cas pour d’autres raison : elle protège l’utilisateur dans le cas des appareils qui ont une carcasse métallique en cas de fuite de courant à la carcasse. La carcasse mise à la terre fera sauter le différentiel avant que la personne ne le fasse sauter elle même en touchant la carcasse.

      Répondre à ce message

      • 9 décembre 2013 01:16, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        La terre n’est pas nécessaire au fonctionnement du différentiel,

        Assertion étonnante - pour moi en tout cas- mais qui, à la réflexion, tient la route, bien sur :

        • La terre n’est pas nécessaire pour que la boite noire disjoncteur différentiel coupe le circuit si courrant entrant est différent de courant sortant.
        • Mais, sans terre pour y fuir dans ce système que protège ce DD, comment le nombre d’électrons entrant et sortant pourrait différer, par où auraient-ils pu disparaitre ?

        There is more than one way, comme d’hab, et s’il y en a une qu’on peut retenir ...

        Répondre à ce message

        • Le conducteur de protection dit « de terre » est prévu pour qu’un défaut d’isolement apparaissant déclenche le différentiel immédiatement : si le boitier de l’appareil était « flottant », le défaut resterait latent jusqu’au moment où un chemin de fuite (par exemple le corps de l’utilisateur) apparaîtrait.

          Dans le cas d’un appareil en double isolation, le diférentiel protège même sans terre : cas classique souvent cité du sèche-cheveux tombé dans la baignoire...

          Répondre à ce message

        • « Mais, sans terre pour y fuir dans ce système que protège ce DD, comment le nombre d’électrons entrant et sortant pourrait différer, par où auraient-ils pu disparaitre ? »

          Fastoche : même s’il n’y a pas de conducteur de protection (terre) dans ta maison, si tu touches la phase le disjoncteur saute, les électrons t’auront traversé sans avoir besoin d’une installation de terre dans la maison :-)

          Comment ? simplement parce que à la sortie du transformateur EdF qui alimente ton quartier le neutre a été mis à la terre (au sens propre par un « piquet » enfoncé dans la terre) et que les électrons seront revenus par ton corps et le sol sur lequel tu es posé.

          Répondre à ce message

    • 8 décembre 2013 20:37, par aikibu écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      Avec les fiches c’est mieux....

      JPEG

      Répondre à ce message

      • 8 décembre 2013 20:44, par aikibu écrire     UP     Ce message répond à ...  image

        OK ...J’avais donc bien retenu la leçon, la terre sur une carcasse n’est qu’une securité supplementaire pour faire sauter le disjoncteur avant que ce ne soit la personne, qui, mettant la main sur l’appareil ne fasse disjoncter le zozor en prenant une petite chataigne de 30mA pendant 0.1s.....si le disjoncteur est bien reglé, du moins en temps, ce qui est primordial.....

        Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales