image
image
image

Votre IP : 3.231.212.98
Dernier ajout : 14 décembre
Visiteurs connectés : 17

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Turquie > Côte Eolienne > Côte Eolienne/Eskifoça

Rubrique : Côte Eolienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte Eolienne/EskifoçaVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2013, (màj 19 avril) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Cet article étant géolocalisé localement, validez OK ci-dessous convient.

Turquie côte Eolienne Eskifoça

Pour atteindre ce lien vers PTP
Pour accéder à la rubrique des tables

Imray-Rod-Heikell / Turquie/côte Eolienne/Eskifoça

Guide imray en français
Guide Imray, en anglais, pour la Turquie et Chypre
Mises à jour Imray en anglais

  • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)
  • L’accès aux données NAVTEX par le web, comporte des risques, ceux de la qualité de la connexion 3G ou wifi… La sécurité est bien sûr d’y accéder par un récepteur NAVTEX dédié… mais vous serez limité à ce seul usage
  • Pour télécharger les trace au formats GPX et KLM :
    Zip - 25.3 ko

Approche

  • Claire une fois dans la grande baie (1 x 0,8 mille) se délimitant en 4 zones
    • Marquée 6 sur la carte jointe, tout de suite au sud en pénétrant dans la baie : Canak Koyu et Kaleburnu, très exposées aux vents dominants en été
    • Au Nord (au sud de l’isthme) deux mouillages forains, marqués 3 et 4, mouillages compliqués dans des fonds de roches piégeuses de tenue incertaine, très exposés au NE fréquent et violent, ici.
    • Au fond et à l’Est, Kuçuk Deniz (la petite mer !!!) marqué 5 sur la carte le vieux port historique, complètement surbooké par les petites barques locales, impraticable pour nos bateaux. Il faudra aussi y veiller aux zones de baignades protégées par des bouées.
    • Au sud Buyuk Deniz (la grande mer), port commercial traditionnel depuis au moins la fondation de Marseille !!!, offrant sur sa façade Ouest, quatre épis récents abritant les chalutiers et quelques plaisanciers locaux
      • Au Nord-Est, sous la forteresse, le quai des yachts, et des ferries, très encombrés, où il sera difficile de trouver une place
      • Au sud, en proximité de deux ports de barques, les deux meilleures zones de mouillage forain, en limite d’une remontée rapide des fonds, marquées 1 et 2 sur la carte
    • Il faut parer les haut fonds au nord et Nord Est des quais des chalutiers

Les mouillages en baie

Les quais

  • Sur Kucukdeniz, aucune possibilité de venir à quai, toutes les places sont prises par des bateaux de promenade et de petites barques de pêche de plaisance… Immédiatement au nord du quai des bateaux de tourisme, les berges sont protégées par des zones de baignade
  • Les épis des chalutiers : on peut se mettre à couple, après accord, d’un chalutier. Mais, on peut être amené à se déplacer, pour leur faire de la place.
    • Le plus septentrional des épis offre souvent de la place, mais… on y trouve très vite moins de 2 m d’eau. Le fond de cette darse, offre moins de 1 mètre d’eau
    • Les faces Nord de ces jetées, sont inutilisables pour nos bateaux, exposées en plein aux vents et au clapot dominants.
  • Le quai des Yachts, sur Buyukdeniz
    • Sur la face SW entre la forteresse et le fond du port, tous les bateaux sont mouillés sur pendilles. Très prisé, on n’y trouve jamais de place. En son milieu, une place réservée pour un ferry faisant des liaisons avec Cesme. Il faut lui laisser de la place pour manœuvrer.
    • Sur la face Sud du fond de la baie, les places sont réservé pour les bateaux à moteur. Là aussi aucune place de libre
JPEG - 197.8 ko
Les mouillages de la zone Nord
JPEG - 324.3 ko
Les mouillages de la zone Sud

Les mouillages forains, finalement seule solutions pratique, ici

  • Le mouillage forain au sud de l’Isthme, fermant la baie en son nord, tentant sur la carte, il est impossible à tenir. Finalement très exposé, la tenue des fonds n’est pas bonne, et on est carrément loin de tout
  • Mouiller au sud des jetées des chalutiers, entre celles-ci et le petit port des barques, est une meilleure solution. Mais prendre garde à la tenue de l’ancre, on peut y rencontrer des zones de vase molle tenant très mal. Il faudra aussi veiller à l’évitage, pour ne pas gêner les chalutiers et contrôler que l’on n’ira pas sur les corps morts de petites barques au sud…
  • On trouvera le meilleur mouillage, dans le renfoncement Sud Est du fond de la baie, juste dans l’Est du petit port des barques On mouille par 15 mètres de fond dans une vase ferme, à la tenue indestructible On peut mouiller relativement court (35 m), tellement la tenue des fonds est bonne
    • Il faut veiller impérativement à ne pas mouiller sur les chaînes mère des pendilles du quai
    • Il faut impérativement veiller à ne pas éviter vers les filets de protection de la zone de baignade
    • La nuit, et jusqu’au matin les vents dominants seront au NE, et vous serez parfaitement protégés. En fin de matinée et l’après midi, le vent passera au Nord, vous exposant à un clapot plus désagréable que dangereux.

Clearance

  • Il y a un poste de douane, mais… aucun contrôle

Réparations, entretien et service

Réparations : tous ce que vous voudrez, soit ici, soit à Izmir tout proche. Le problème sera de trouver une place à quai, mais l’hospitalité turque, ici est teintée d’eau salée !!!

Entretien : rien ici, ce n’est pas une marina

Services : tous les services d’une grande ville, très large avitaillement, et la proximité d’Izmir

  • Eau et électricité sur bornes au quai NW de Buyuk Deniz
  • Eau et carburant par mini camion à ce même quai et aux épis du nouveau port
  • Wifi, partout en ville, excellente 4G turque

Ambiance, histoire et culture

Mouiller ici, est un pur bonheur.
Eskifoça est l’ancienne Phocaea grecque. On remonte son histoire jusqu’au 8ème av JC, depuis marins confirmés et aventureux ils créèrent, puis colonisèrent Messalia (Marseille, bien sûr), mais aussi en Mer Noire, dans le Bosphore, en Italie, en Corse, jusqu’en Espagne.
Enjeu de luttes féroces entre les perses et les grecs, Alexandre le Grand, les romains, les byzantins, les ottomans et les génois qui obtinrent un comptoir pour valoriser la production d’alun dont la région était riche.
Tout s’écroula au début du 19ème siècle avec les folies meurtrières du stupide romantisme nationaliste qui vit les bachibouzouks turcs massacrer et piller la ville grecque en 1914, puis les grecs massacrer les immigrés turcs après leur défaite en 1919, et Atatürk reconquérir la ville après la défaite grecque et la ruine de Smyrne en 1922.
Il ne reste plus rien de la splendeur grecque de Foçà, sauf peut être la culture maritime qui imprègne une cité agréable à vivre. Juste une anecdote :

  • En juillet 2002, je découvre Eskifoça, sur une tout petit bateau : 27 pieds. Depuis le quai, des locaux me font signe et m’encouragent à venir arrière au quai. Solo, sans guindeau, 20 nds de vent de NW traversier, je n’étais pas chaud… Ils insistent et je me lance avec de la vitesse, en larguant manuellement mon mouillage en chaîne folle. Arrivé au quai contre un autre voilier, malheureusement au vent , je passe mes amarres en catastrophe, à 3 ou 4 locaux qui me débordent en même temps, et je me précipite à l’étrave pour raidir le mouillage avant que le bateau ne se couche… Et là, j’aperçois un local à l’avant de mon bateau, reprenant le mou de mon mouillage… Il avait tout simplement interprété la difficulté de la manœuvre, était passé sur le bateau au vent, avait fixé un bout à son étrave puis sauté sur la mienne , en bloquant le tout à mon davier… Tout ça sans un mot, et surtout pas en anglais… J’étais chez des marins !!!

Le soir j’étais invité à un mariage, dans le petit bistrot de l’autre côté de la rue… Impossible de dormir, alors je suis allé me promener, pour découvrir à minuit passé, des turcs au travail… Nous étions un samedi !!!

Michel Laorana 14 juillet 2013/avril 2019

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

9 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 14 juillet 2013 12:26, par yoruk écrire     UP Animateur

    Eskifoça

    Le panorama depuis le mouillage indiqué dans le dossier…

    • On aperçoit bien le quai des yachts.
    • Derrière le village fondu dans l’oasis de verdure et en arrière plan, la montagne aride exposée au soleil et génératrice de thermiques puissants.
    • A tribord du bateau et à quelques mètres le petit quai avant le port des barques qui permet d’aborder facilement avec l’annexe. De là, on est pratiquement en ville
    JPEG

    Répondre à ce message

  • 16 juillet 2013 19:08, par yoruk écrire     UP Animateur

    Je viens de recevoir ce message d’un grand connaisseur de la côte turque (entre autre)

    • Le mouillage à couple des chalutiers n’est (n’était ?) pas gratuit. Il y a 2 ans et l’an passé, on nous a demandé 25 TL par jour. Il est vrai que pour le prix, tu peux avoir eau et électricité.
    • Le mouillage au Sud de Büyük Deniz peut être très très venté et très très clapoteux, du coucher du soleil et jusqu’à midi le lendemain (cette nuit, nous avons eu des rafales à plus de 25 kn et c’est très fréquemment comme ça ici l’été). S’assurer, donc, que l’ancre tient TRES bien, surtout qu’on mouille par 13 à 15m de fond et pas très long à cause des barcasses sur corps-mort et/ou de la dernière darse.
    • Reste le mouillage du Nord, à l’Est de la plage où on donne des cours de planche à voile : fond de bonne tenue, pas mal venté aussi (mais tout est venté à Eski Foça), pas de clapot mais assez souvent, le soir, une petite houle qui vient d’on ne sait où, presqu’imperceptible à l’oeil mais qui induit un roulis qui peut être désagréable.

    Répondre à ce message

    • 18 juillet 2013 05:23, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      En complément, sur les mouillages forains sur Eskifoça.

      • La tentation est forte de chercher un abri sous le vent dominant des nouveaux quais des chalutiers (A)... mais, on risque de les gêner quand ils manœuvrent, et il faudra mouiller très long a cause de la grande profondeur, mais aussi de la qualité de la vase molle, qui peut poser problème
      • L’option suivante (B), si elle dégage du risque des chalutiers, est ouverte à tous les vents, y compris le NW qui peut prédominer l’après midi
      • L’option (C) est injouable, on se trouvera vite avec de fonds de près de 20 m, et au vent d’une zone de haut fonds remontant très rapidement

      Reste, mais il faut l’oser, à cause de l’étroitesse de la zone de mouillage, l’option que nous avons testé à 4 reprises cette année (on a fait 3 tentatives de départ début luillet, à chaque fois refoulés par un meltem furieux). les fonds d’une vase très collante sont d’une parfaite tenue... Voir le post suivant les données pour ce mouillage, trace à l’appui...

      Michel

      JPEG

      Répondre à ce message

      • 18 juillet 2013 05:38, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Buyukdeniz le mouillage de l’Est

        On peut mouiller court, la qualité des fonds l’autorise.

        • La nuit, les vents sont orientés Est/Nord-Est, laissant de l’eau sous le vent en cas de dérapage. Ces vents (peut être catabatiques) peuvent être très violent. on a encaissé plus de 35 nœuds ici, de nuit.
        • Dans la matinée il s’orientent Nord/Nord-Est, bizarrement, en se calmant. On est en fait dans une zone déventée avec ce type de vent. la photo jointe montre une trace à 10 H locale.
        • Dans l’après midi ils s’orientent Nord/Nord-Ouest, voire plein ouest teinté de SW. là on ramasse un fetch de près de un mille levant un clapot plus désagréable que dangereux. Il est probable qu’avec ce type de vent et F 8/9 voire plus, comme le meltem nous le réserve de temps en temps, le mouillage devient intenable... Seule solution : les plages du nord, dont les fonds d’herbes n’accrochent pas toujours, ou, alors, sous le vent et à couple d’un chalutier...
        GIF

        Répondre à ce message

  • 18 juillet 2013 11:37, par Peio écrire     UP

    Bonjour à tous,

    Pour notre part nous avons une nouvelle fois choisi une option qui se situe entre les options A et B de ton plan.Nous sommes mouillés dans environ 14m de fond et avons déroulé environ 50m de chaîne. Sur les dernières 36 heures, le vent de secteur Nord (allant de NE à NW ) n’est pas descendu en-dessous de 20 noeuds, je dirais 25 noeuds en moyenne, avec de fréquentes rafales montant jusqu’à 35 noeuds. Nous n’avons pas bougé d’un poil et, s’il peut y avoir un très gros clapot, il s’avère qu’il n’est à aucun moment désagréable sur le bateau (pas sur l’annexe, en revanche !) du fait de sa très courte longueur d’onde et parce qu’on le prend toujours parfaitement de face.

    Aujourd’hui c’est un peu tombé mais à l’heure où j’écris ces lignes, le vent souffle quand même entre 18 et 25 noeuds. Vivement demain !

    Peio
    Haize Egoa

    Répondre à ce message

    • 18 juillet 2013 12:54, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Bonjour Pierre, çà me fait plaisir de lire les commentaires d’un expert... (aucune brosse à reluire là)

      Dis moi, sur la météo, une idée me trotte en tête depuis un bout de temps, celle de la météo ressentie en temps réel...Nous sommes nombreux sur zone, et nombreux à avoir des avis pertinents utilisables pour tous...

      On peut avec la technique de géo référencement mis en place par Robert, ici, traiter par zone nos ressentis exemple

      • ici (Myttilène) par rapport à hier çà molli... ZyGrib nous annonce une amélioration pour samedi qui vient...

      A ton avis ??? c’est jouable ??? avec de l’intérêt ???
      A+ Michel

      Répondre à ce message

      • 18 juillet 2013 16:03, par Peio écrire     UP     Ce message répond à ...

        Salut Michel,

        D’abord merci pour le compliment :o)
        Pour la météo locale, c’est une bonne idée mais je ne connais pas cet outil de géoréférencement dont tu parles.

        Je vais chercher sur le site.

        P.

        Répondre à ce message

        • 18 juillet 2013 16:14, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          C’est le même principe que celui qui permet de géo référencer les mouillages ou les port comme ici.
          On peut se servir de points géographiques communs, par exemple ceux des éditions de windfinder : Chios, Oinoussa, Candarli, Dikili, Mytilène, Ayvalik... etc... Autant de point de rencontre avec des liens permettant de se connecter avec les grands classiques : Poseidon, Windfinder ; etc...et chacun pour cette zone donnée... et dessous des commentaires comme ici... ou chacun peut intervenir en fonction de ce qu’il rencontre au moment voulu

          Je vois avec Robert pour ouvrir un forum dédié à la mise au point (là je pollue celui de Eskifoca mouillage !!!)
          A+ Michel

          Répondre à ce message

  • 19 avril 14:28, par yoruk écrire     UP Animateur

    Eskifoça est mis à jour...

    JPEG

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales