image
image
image

Votre IP : 3.81.29.254
Dernier ajout : 15 décembre
Visiteurs connectés : 8

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Turquie > Côte Eolienne > Côte Eolienne/Ayvalik

Rubrique : Côte Eolienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte Eolienne/AyvalikVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2013, (màj 11 avril) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Cet article étant géolocalisé localement, validez OK ci-dessous convient.

Turquie côte Eolienne archipel d’Ayvalik

Pour suivre ce lien vers PTP

Imray-Rod-Heikell / Turquie/côte Eolienne/Ayvalik

Guide imray en français
Guide Imray, en anglais, pour la Turquie et Chypre
Mises à jour Imray en anglais

  • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)
  • L’accès aux données NAVTEX par le web, comporte des risques, ceux de la qualité de la connexion 3G ou wifi… La sécurité est bien sûr d’y accéder par un récepteur NAVTEX dédié… mais vous serez limité à ce seul usage


Approche

Télécharger les traces et WP (GPX et XML) :

Zip - 32.8 ko
  • Aucun problème une fois en baie
  • La marina d’Ayvalik (carte Google Earth juillet 2011) est Gérée par le groupe Setur, souvent pleine, on aura intérêt à réserver une place.
  • Marina étroite et malcommode, mieux vaut arriver tôt le matin avant que le Meltem ne se lève
  • Tous renseignements : ce lien

Mouillages

  • On peut mouiller partout dans le lagon avec des profondeurs et des fonds qui conviennent. Néanmoins, çà peut manquer de charme. Deux alternatives en mouillage forain :
    • Au sud Ouest du lagon, la baie de Kumru Koyu, peu protégée des vents dominants, sauf dans son NE,à la limite des sondes de 2m, dans une ambiance sévère et solitaire
    • Juste à son SE, Camlik Koyu, baie refermée, mieux protégée
JPEG - 220.6 ko
Kumru (la colombe en turc) 2 mouillages
JPEG - 153.2 ko
Camlik (Cam = « pin » en turc)

Clearance

  • Ayvalik est un port d’entrée et de sortie, on y trouvera tous les services administratifs, mais regroupés au nord de la ville, à côté d’un nouveau petit quai, où l’on n’est pas certain de pouvoir accoster. Situé à 1,5 km de la marina, on aura peut être intérêt à choisir un agent en douane…
  • Formalités d’entrée pour le bateau :
    • Un transitlog sera à acheter chez le Harbour Master. Transitlog qu’il faudra faire pointer dans l’ordre
      • A la police des frontières
      • A la santé
      • Aux douanes
      • Puis retour chez le Harbour Master, pour paiement d’une petite taxe et dernier tampon
    • Documents requis pour le transitlog :
      • Acte de francisation
      • Assurance à jour
      • Passeports ou carte d’identité à jour, accompagnés d’une liste d’équipage
    • Ce transitlog est valable un an, si vous naviguez. Deux ans si vous ne quitter pas une marina, jusqu’à cinq ans si vous quittez le bateau en le laissant sous douane. Vous pouvez dans ce cadre quitter personnellement la Turquie, en laissant le bateau sous douane.
  • Formalités de sortie pour le bateau
    • Le schéma est le même que pour une entrée, mais en sens inverse.
    • Vous aurez 24 H, pour quitter le territoire turc
  • Formalité pour les personnes
    • Vous pouvez bénéficier d’un visa touristique de 90 jours. Pour les français, il s’agit d’un visa automatique et gratuit. D’autres pays de la CEE devront demander et payer un visa à durée déterminée.
    • Ce visa touristique est valide pour une période de 90 jours sur 180. Lissé, vous pouvez faire des entrées et des sorties fragmentées, l’essentiel étant de ne pas dépasser 90 jours de présence cumulée sur une période de 180. Il faut prendre garde à cette règle, les amendes pouvant être très lourdes.
    • Cas d’équipiers quittant le bord en court de validité du transitlog du bateau. Il faudra faire pointer cette modification de la liste d’équipage sur le transitlog.
  • Cas des permis de séjour excédant le visa touristique
    • Le propriétaire d’un bateau bénéficiant d’un transitlog officiel, sa famille et les équipiers figurant sur le transitlog, peuvent bénéficier d’un permis de séjour (Ikamet) allant de un à cinq ans.
    • Documents pré requis
      • Passeports valides sur la période sollicitée
      • Transitlog en règle et récent
      • 4 photos d’identités
      • Un petite porte document en carton, que l’on achète généralement près du bureau d’immigration
      • Jusqu’à il y a peu, il fallait se déplacer, quelque fois loin, dans un bureau, et un seul par région (Kemer pour toute la région d’Antalya). Il semble que certaines marinas assument aujourd’hui ce service
      • Vous aurez à vous déplacer pour payer l’ensemble des taxes au bureau de perception local. Coût, pour un an : environ 350 euros (2012)

Réparation, entretien et services

Réparation

  • La zone technique de la marina pourra répondre au basiques : électricité, mécanique, peinture. Mais vous êtes proches d’Izmir par les nombreux bus multi-journaliers, et là vous trouverez une phénoménale zone artisanale.

Entretien

  • Travel lift et immense zone technique
  • Tous les corps de métiers

Service

  • en ville toute proche (vous êtes dans la ville)
  • Très large avitaillement,y compris, en bordure de la marina un super marché Migros et petit marché de poissons, quotidien.

Général

  • Très fréquenté, par du tourisme populaire turc, Ayvalik garde un caractère grec préservé
  • Multiples tavernes et restaurants dans une ambiance turque décontractée
  • Larges possibilité d’approvisionnement, dont gazole à la station de la marina
  • C’est aussi (avec Dikili) l’endroit idéal pour laisser le bateau en sécurité et aller visiter la prodigieuse Pergame
  • On peut aussi visiter un étrange endroit, où la légende dit que lorsque Satan fût chassé du paradis par Dieu, il s’était mis à chercher un paradis sur terre, c’est alors qu’il a atterri à Ayvalik, on peut encore voir l’empreinte géante du pied de Satan dans les anciennes coulées de lave. Il faut y aller contempler le coucher de soleil tout en savourant la vue imprenable sur les îles et sur le Golfe d’Edremit

Ambiance de mouillage, dans Camlik, un bateau connu sur PTP, en train de préparer son mouillage

Michel Laorana juillet 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

1 Message

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales