image
image
image

Votre IP : 18.204.227.250
Dernier ajout : 19 octobre
Visiteurs connectés : 3

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Courant alternatif > 220v : interet diff 10 mA et utilisation disj batiment en 12 v

Rubrique : Courant alternatif

__________________________________________________________________________________________________________________

220v : interet diff 10 mA et utilisation disj batiment en 12 vVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Février 2014, (màj Février 2014) par : diaoulig  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

bonjour,

je me pose deux questions concernant l’electricité à bord.

la premiere :
pour le circuit 220 v est-il interessant de remplacer le traditionnel disjoncteur differentiel 30 mA couplé à un ou plusieurs disjoncteurs par un seul de 10 mA en 6 A en courbe B ou C ?
je me dis qu’ainsi la protection sautera systematiquement à bord avant le quai et comme je n’ai pas besoin de puissance à bord je considere 6 A comme largement suffisant.

la deuxieme qui a sans doute ete deja debatue ici mais je suis tout neuf chez vous :
est-il possible d’utiliser pour la protection des circuit 12 v des disjoncteur magneto thermiques uni ou bi- polaire batiments (220 alternatif). (question de prix evidement et de facilité de remplacement en cas de besoin)

par avance merci de vos reponses avant de faire une bétise.
cordialement
jpierre

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

6 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Il est possible de protéger votre installation par un différentiel 10 mA, mais le risque de déclenchement intempestif est plus important : il est difficile de maintenir un courant de fuite aussi faible dans une installation « normale », surtout en milieu marin. Ce niveau de protection est couramment utilisé en milieu industriel et peut être une vraie nuisance...

    Les disjoncteurs domestiques magnéto-thermiques fonctionnent en 12 V, mais deux points sont à noter :

    • les disjoncteurs courant continu sont légalement soumis à une norme différente (IEC 60947-2)
    • les contacts des disjoncteurs alternatifs ne sont pas conçus pour un usage en continu (problème d’arc à la coupure).

    Il est donc déconseillé et douteux au point de vue légal d’utiliser ce type d’appareillage.

    Par contre, il existe des séries, peu connues, de disjoncteurs industriels pour courant continu d’aspect analogue et interchangeables physiquement (montage sur rail DIN) avec les disjoncteurs domestiques, conçus et utilisés pour les circuits de commande basse tension en continu des machines.
    Un bon exemple est la série C60 de Schneider Electric, à peine plus chers que les autres et tout à fait homologués, calibres de 0.5 à 63 A. Par exemple le 5 A :

    Répondre à ce message

    • les contacts des disjoncteurs alternatifs ne sont pas conçus pour un usage en continu (problème d’arc à la coupure).

      Je pense qu’il faut différencier les disjoncteur amenés à être coupés chaque jour (ceux sur le tableau de la table à carte) , et alors la qualité des contacts prévu pour le DC est important.

      Si les disjoncteur sont prévus pour être actionné uniquement en cas de défaut du circuit (ceux du tableau de distribution près des batteries), cette qualité du contact a peu d’importance : ceux que j’ai installé il y a 10 ans sur le bateau n’ont jamais déclenché ... car il n’y a jamais eu de défaut. Leurs contacts n’ont été sollicités qu’une fois ou deux, lors de l’installation et des tests !

      Répondre à ce message

      • Il faut rappeler qu’un disjoncteur ne devrait pas être employé comme interrupteur...
        Il y a des différences entre les deux modèles : si l’on compare deux disjoncteurs similaires AC et DC de la même gamme Schneider Electric (DT40 6A en alternatif et C60 en continu 6A) on remarque :

        • pouvoir de coupure 20 kA pour le DC et 4.5 kA pour le AC
        • durée de vie électrique 3 000 cycles pour le DC et 20 000 cycles pour le AC

        Ceci montre clairement que le service en continu est plus dur, même pour le disjoncteur adapté.
        Après, ça peut marcher....

        Répondre à ce message

  • Concrètement, voilà deux interrupteurs - disjoncteurs, prévus à la fois pour 230AC et pour la basse tension DC, en résumé un modèle pour tableau électrique à la table à carte.

    C’est le genre de ceux qui sont dans mon tableau, 25 ans d’âge et aucun problème :-)

    Entre 10 et 15€ la pièce chez Conrad.

    http://www.produktinfo.conrad.com/d...

    http://www.produktinfo.conrad.com/d...

    Répondre à ce message

    • Ce sont des disjoncteurs thermiques, souvent appelés fusibles réarmables, sans la fonction électromagnétique et donc la réaction ultra-rapide à une surcharge (les courbes A, B ou C).
      La question posée s’adressait plutôt, si j’ai bien compris, à des disjoncteurs modulaires, permettant d’utiliser les coffrets et accessoires (en particulier peignes de connexion) du commerce.
      La différence de prix entre disjoncteurs modulaires AC et DC est de l’ordre de 10 à 15 %.

      Répondre à ce message

      • La question posée s’adressait plutôt, si j’ai bien compris, à des disjoncteurs modulaires, permettant d’utiliser les coffrets et accessoires (en particulier peignes de connexion) du commerce.

        En ce qui me concerne j’avais bien compris la question...

        J’ai ainsi équipé quelques bateaux de travail, pêche et transport à passagers sans le moindre souci si ce n’est l’esthétique plutôt industrielle... |-)

        Comme certaines installations datent pour les plus anciennes de près de vingt ans sans problèmes particuliers... j’estime que le choix est validé !

        Je ne suis pas le seul : certains voiliers comme les Swan ont fait à une époque le même choix, et ça fonctionne toujours... B-)

        _/)

        Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales