image
image
image

Votre IP : 34.225.194.144
Dernier ajout : 9 décembre
Visiteurs connectés : 15

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Italie > Adriatique

__________________________________________________________________________________________________________________

Lagune de GradoVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 27 juillet, (màj 29 juillet) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Cet article étant géolocalisé localement, validez OK ci-dessous convient.

Italie / Vénétie / Grado

Lagune de Grado

Pour suivre le lien vers PTP
Approche

Avertissements : notes, photos, descriptions datant de 2007, remises à jour par les moyens moderne de Navionics et Embark, et contrôlées sur les information plus récentes de

Approche

  • Approche du large
    • Très délicate à ne pratiquer que par beau temps établi, l’approche est commandée par un chenal long de 1,5 milles, dragué à - 3 m
    • On trouve à : 45° 39.6427’ N 013° 20.8890’ E éclairée (red (3), white (1) ) une balise d’eaux saines qu’il faut reconnaître
    • Pour entrer, le chenal est orienté au 38°
  • Chenal d’approche
    • Impraticable par mer forte quelque soit la direction du vent
    • Claire de jour, par mer praticable.
    • Parfaitement balisé (balisage latéral), il faudra parer un haut fond en laissant sur tribord une bouée verte à : 45° 40.1992’ N 013° 21.6000’ E éclairée (G FL 3S 1M), marquant les dangers d’un banc à son E E/NE
    • A partir de là, les eaux sont saines, avec 3,2 m d’eau
    • Il faut intégrer l’influences des marées, sur le courant et sur le tirant d’eau. Le marnage peut atteindre 1 m. Les vents ont aussi une influence forte sur la hauteur des eaux.
  • Passes
    • on trouve de meilleures profondeurs dès que l’on aborde l’estuaire
    • Les chenaux de la lagune sont parfaitement balisés (balisage latéral), mais avec une curiosité ; si le chenal se dirigeant vers l’Est est bien considéré comme chenal d’accès au port de Grado, on y trouvera des vertes à tribord et des rouges à bâbord, le chenal opposé se dirigeant vers les mouillage à l’ouest est considéré lui aussi comme un accès à Grado, et en remontant vers l’ouest, on trouvera les vertes à bâbord, et les rouges à tribord

Marées et courants

JPEG - 104.9 ko

Des marées, aux valeurs significatives, comme à Venise, auront des conséquences sur les hauteurs d’eau, provoquant un marnage pouvant être supérieur à un mètre en vive eau. On trouve sur le web, de nombreux sites prédisant ces marées.
Les courants s’orientent naturellement dans le sens des chenaux

Plus simple, il est aussi possible d’interroger le compteur de marée sur la version basique de Navionics Boating sous android ou iOS. On les trouvera aussi avec les version PC et lecteurs dédiés.

Les ports


Plusieurs bassins dans la lagune,
  • vers l’ouest la zone de mouillages forains et la zone de sécurité par gros temps : le canal San Pietro d’Orio.
  • Vers l’Est, et au sud, trois ports, dans l’ordre : Porto San Vito, une marina privée, puis les pontons de la Lega Navale, enfin le chenal d’accès vrs le bassin du centre ville. Plein Est, un pont bloque l’accès un un port de barques : Marina Le Cove. Enfin au NE du pont sur un canal axé plein nord, la Darsena San Marco
    • Sur la photo ci-contre : en premier plan, la Darsena San Marco, à gauche, le pont bloquant l’accès à marina Le Cove, en face le chenal d’accès vers le bassin intérieur, à droite les pontons de la Lega Naval. Plus à droite et masqué, Porto San Vito, et le canal San Pietro d’Orio.

Porto San Vito
  • 45°40’,90 N 13°22’,65 E
  • posti barca : 165
  • lungh. max : 24 mt
  • tel : 0431-83600
  • E-mail : info@portosanvito.it
    Marina privée, pas vraiment axée sur le service des bateaux de passage, ambiance tristounette. Il faudra veiller à parer un banc de sable situé au NW du chenal d’accès à la marina

Lega Navale

  • 45° 41.0143’ N 013° 22.8317’ E
  • VHF canale 16 (h. 07/19)
  • posti barca : 129
  • lungh. max : 16 mt
  • tel : 0431-81706
  • E-mail : grado@leganavale.it
    La Lega Navale est une association, tenant à disposition des postes d’amarrage pour ses membres. Il arrive qu’ayant des places libres, ils les mettent à disposition des bateaux de passage. Mais, ce n’est pas systématique. En fait, celà dépend beaucoup des cadres locaux de l’association. Ici, à Grado, nous avions été pris en charge par le responsable local, qui nous avait dirigé vers la petite darse du centre ville


Darsena San Marco

  • 45° 41.0050’ N 013° 22.6275’ E
  • VHF canale 16 / 69 (de juin à septembre : 08,00-12,00/15,00-18,00)
  • posti barca : 100
  • lungh. max : 20 mt
  • tel : 0431-81548
  • E-mail : info@darsenasanmarco.it
    Très prisée par les italiens, on y trouve généralement pas de place. De plus, les bateaux postés à l’ouest du chenal auront besoin de leur annexe pour aller à terre

Chenal d’accès au Mandriaccho di Grado

  • 45° 40.9772’ N 013° 23.1019’ E
    • Pour le chenal d’accès, dragué entre 3 et 4 m, les quai sont tous occupés par de belles barques locales, mais aussi des bateaux de pêche, y compris de petits chalutiers. Le chenal a un charme fou (du moins en 2007), sans activité factice ou clinquante
  • Le Mandriaccho note : [1] Riva San Marco, pour la petite darse au centre de la ville
  • 45° 40.7021’ N 013° 23.1545’ E
  • on trouve 3 m d’eau partout, et les quais sont équipés de bollards et de bornes distribuant l’eau et l’électricité
  • L’amarrage se fait arrière au quai en récupérant pour l’étrave une pendille sur bouée
  • Contre partie du bruit, vous vous trouverez amarrés au cœur d’une ville italienne qui a gardé son authenticité. Je ne connais pas beaucoup d’équivalents.

Ports et marinas connexes

  • Marina Le Cove
    • 45° 40.9255’ N 013° 23.4124’ E
    • VHF canale 16 - 15 (h. 07/19)
    • posti barca : 150
    • lungh. max : 7 mt
    • tel : 0431-82596
      Isolé par le pont, et dédié aux barques de moins de 7 m. Un bras du chenal irrigue la vieille ville, très proche du Mandriaccho
  • Marina di Aquileia
    • 45°45’,07 N 13°21’,30 E
    • posti barca : 284
    • lungh. max : 18 mt
    • tel : 0431-91041
    • E-mail : info@marinadiaquileia.com
      A trois km à l’intérieur des terres, dans le prolongement du canal San Pietro d’Orio, son accès est limité aux tirants d’eau inférieurs à 1.50 m.

Mouillage forain

Sur les berges et dans les bras affluents du canal San Pietro d’Orio, dans une véritable ambiance lacustre, depuis longtemps oubliée à Venise. On mouille sur de bons fonds de vase par 3 à 8 m. La prudence recommande de respecter les zones délimitées par les balises latérales.

Réparation, entretien et services

  • Travel lift
    • Porto San Vito (50 t)
    • Darsena San Marco (40 t)
  • Zone technique :
    • Limitée à San Vito
    • Plus d’espace à San Marco
  • Réparations
    • Mécanique, électricité et tous les besoins basiques d’un yacht, soit à San Vito, soit à San Marco
  • Ship chandler : San Marco
  • Contacts
    • San Vito : tel 0431-83600 - E-mail : info@portosanvito.it
    • San Marco : tel : 0431-81548 - E-mail : info@darsenasanmarco.it
  • Services
    • Eau et électricité, sur bornes, dans le bassin du centre ville et les trois marinas
    • Carburant : stations à quai à la Lega Navale et à San Marco
    • Accès internet-wifi : marinas et pontons, et bistros en ville. On capte bien la 4G
    • Lavage du linge : dans les marinas et en ville
    • Restaurant, bars et pizzeria : en ville toute proche (on est dans la ville)
  • Approvisionnement
    • Toutes les possibilités d’une ville italienne dynamique.
    • Nombreux magasins alimentaires tout proches
  • Clearance
    Rien ici

Ambiance

On se trouve dans une petite ville italienne typique au cœur d’une lagune préservée (2007). Confirmé par les analyses de CruisersWiki, plus récentes.

Histoire et culture

Histoire
Comme Venise et pour les mêmes raisons l’île de Grado servi de refuge aux habitants de la côte, au 5 èm siècle, fuillant les barbares, à la chute de l’empire romain. Mais à la différence de Venise, les habitants de la cité lacustre ont gardé des contacts avec Aquilée sa ville fondatrice, ne cherchant pas comme Venise, un développement expansionniste par la mer. En concurrence avec Venise, elle en subira la loi, son archevêché étant transféré à Venise en 1451.
Pillée par les anglais, pillée par les français, rattachée à l’Autriche en 1815 lors du Congrès de Vienne, elle ne se retrouvera italienne qu’en 1918.

Culture

JPEG - 75 ko
Lagune de Grado, ©F. Parenzan

Si proche de Venise, le parallèle est facile. Mais, ici l’analogie se justifie. Grado se trouve dans la même zone géographique, baigne dans la même mer et possède une lagune similaire. Seule différence, mais de taille… sa taille, justement : la commune littorale du golfe de Trieste ne rassemble que 8 000 à 9 000 habitants, contre 270 000 pour sa – très – grande sœur. Et c’est cette différence qui donne tout son charme à Grado, comme à sa lagune

La balade dans les rues livre un maillage urbain aéré et moderne, des blocs séparés par des voies à angles droits où les immeubles récents jouxtent d’autres plus anciens. Cela vaut pour l’ensemble de la cité, excepté l’îlot central limité par la piazza Duca d’Aosta (piétonne et commerçante) et le campo Porta Nuova, où s’agrègent placettes, ruelles et recoins. Et bien sûr l’impression est décuplée si vous avez la chance d’y arriver avec votre bateau.

Mais, c’est la lagune le territoire où il faut se rendre, pour capturer l’esprit des lieux. Les marécages, les chenaux, les valli da pesca (« enclos » destinés à la pêche), les îlots naturels jalonnés d’étonnants « casoni », petites constructions en briques et en cannes palustres (il en existe plus de 80 ), construites sur des îlots artificiels, qui étaient utilisées comme abris par les pêcheurs.

A la fin des années 1960, le réalisateur Pasolini vint tourner le film « Medea » dans la lagune (avec Maria Callas). Il tomba tellement amoureux de l’endroit qu’il acheta un casone, sur l’îlot Safon. Note : [2]

sy Laorana 2007/2019


[1] Mandriaccho c’est la bergerie, dans le sens où l’on réuni le troupeau. En Grec, Mandraki est d’un sens très proche

[2] source : Voyages_Michelin.fr

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

4 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 29 juillet 08:35, par yoruk écrire     UP Animateur

    Sur les finesses du balisage latéral.

    Par défaut, on considère que le balisage principal conduit, depuis la mer, vers le port principal. Ici Grado.

    • En entrant, les vertes sont à tribord et les rouges à bâbord

    En présence d’un chenal secondaire, son balisage sera considéré comme asservi au balisage principal, ici dans le « Canale San Pietro d’Orio » vers le canal principal (celui de la mer vers Grado)
    Si en faisant route depuis la mer, vers Grado, on décide d’emprunter le « Canale San Pietro d’Orio », on va trouver un balisage apparemment incohérent avec des rouges à tribord
    Problème aggravé, si l’on est daltonien…

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 29 juillet 10:59, par pacolarame écrire     UP Animateur

    Pour le plaisir de pinailler, avec l’aide d’un ami italien-breton.

    A propos de Mandracchio.
    Mandria c’est le troupeau de gros animaux. Pour les moutons (bergerie) on utilise gregge.
    L’ étymologie italienne désigne en effet un petit port où les barques s’entassent comme un troupeau.
    Veut dire abri. Les vénitiens en ont créés sur tout le pourtour médit.

    F.

    Répondre à ce message

    • 29 juillet 12:13, par lysigee écrire     UP     Ce message répond à ...  image Animateur

      Mandracchio
      On retrouve cette dénomination sous le nom « Mandraki » que porte beaucoup de petits ports grecs surtout dans les territoires qui ont été sous domination vénitienne : Cyclades, Dodécanèse et les Ioniennes très longtemps (Hydra, Rhodes, Castellorizo, Nisyros, Oinoussa, Corfou)

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Tous les articles géolocalisés de Plaisance Pratique :


Copyright et informations légales